Pouillot montagnard – Phylloscopus sindianus

Espèce simple – publiée le 12 octobre 2020
Publication complèteFamille des Phylloscopidae (pouillots)
En anglais : Mountain Chiffchaff in English

Ce pouillot vit dans les montagnes de deux régions disjointes. Il est répandu dans le Caucase depuis les montagnes qui bordent la mer Noire (Turquie, Géorgie, Russie) jusqu’à celles situées au sud de la mer Caspienne (Iran). Il est localisé à l’ouest de l’Himalaya (Inde, Pakistan) et habite aussi les zones montagneuses adjacentes (Kirghizstan, Tadjikistan et sud-ouest de la Chine). C’est un migrateur courte-distance dont les zones d’hivernage sont mal connues.

L’identification est, en effet, difficile. Il rappelle très fortement le Pouillot véloce, dont il a été considéré comme une sous-espèce, et le Pouillot de Sibérie, lui aussi issu du Pouillot véloce et encore souvent considéré comme une sous-espèce. Le chant est proche de celui du Pouillot véloce mais les cris rappellent ceux du Pouillot de Sibérie. On suppose que les oiseaux occidentaux (P. s. lorenzii) hivernent autour du golfe Persique et que les orientaux hivernent dans des plaines en Inde, au Pakistan et en Iran (sans doute dans la région côtière).

Il se nourrit comme le Pouillot véloce et son nid rappelle celui de ce dernier ; on imagine que la reproduction se déroule de façon similaire, mais aucune étude qui le confirme n’est disponible. Sa particularité vient de l’habitat qu’il fréquente. Il se reproduit à proximité de la limite supérieure des arbres, dans les pins, les bouleaux, les saules, les rhododendrons, les aulnes et les genévriers et s’observe dans les prairies alpines adjacentes.

Taxonomie et sous-espèces

Ancienne sous-espèce du Pouillot véloce, il est désormais considéré comme une espèce distincte divisée en deux sous-espèces (l’une caucasienne, l’autre himalayenne). La nominale, himalayenne, a des couleurs un peu plus froides que la caucasienne illustrée ici.

Pouillot montagnard (P. s. lorenzii), Çaykara, Turquie, octobre 2020
C’est un petit pouillot rondelet avec les ailes courtes. Il n’a pas de vert ni de jaune dans le plumage. Au contraire, ce sont les teintes brunes et grises qui sont dominantes.

 [Espèce Nº1016 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

One thought on “Pouillot montagnard – Phylloscopus sindianus

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s