Prinia roussâtre – Prinia rufescens

Espèce commune – Page simple (partielle) – Disponible pour sponsoring
Fam. Cisticolidae (prinias, couturières, érémomèles…) – Rufescent Prinia in English
Première publication : 20 janvier 2022 – Dernière mise à jour : 20 janvier 2022

Cette petite prinia, à la forme et au plumage classiques du genre, est répandue et localement commune depuis l’extrême est du Népal jusque sur la côte vietnamienne et le sud de la Malaisie péninsulaire. Elle vit dans les hautes herbes et d’autres végétations denses en forêt ouverte et en lisière, les plantations (dont le thé) et tout ça sur les collines (en général, entre 500 et 1200 mètres d’altitude, parfois bien plus haut).

Cliquez ici pour voir une carte de répartition plus détaillée

Elle se nourrit d’insectes qu’elle trouve sur les feuilles ou sur le sol. Comme la Prinia de Hodgson, les deux parents participent aux tâches, la couvée est de trois ou quatre œufs pondus dans un petit “bol” fixé avec des rivets à deux ou trois feuilles verticales (découvrez comme la Couturière à longue queue fixe ainsi son nid, un comportement exceptionnel rencontré chez plusieurs Cisticolidae).

Taxonomie et sous-espèces

Les variations régionales, catégorisées en six sous-espèces, portent notamment sur le gris de la tête et le brun roux du manteau. C’est difficile de bien détailler ces plumages car il y a des variations saisonnières et un dimorphisme sexuel léger. Elle est sœur avec la Prinia de Hodgson.

Prinia roussâtre (P. r. beavani), Chiang Rai, Thailande, janvier 2020
Les différences avec la Prinia de Hodgson sont mineures et l’identification peut être délicate. On note le manteau brun plutôt que gris, le sourcil relativement net et, surtout, le bec plus massif.
Prinia roussâtre (P. r. beavani), Chiang Rai, Thailande, janvier 2020
Les différents plumages ne semblent pas encore parfaitement compris. Le ventre jaunâtre semble indiquer un jeune oiseau.
Prinia roussâtre (P. r. extrema), Tanah Rata, Malaisie, janvier 2019
Cette sous-espèce est plus terne sur les parties inférieures par rapport à la thaïlandaise illustrée plus haut.
Objectifs recherchés pour une page complète :
Images d’autres sous-espèces ; sponsoring

[Espèce Nº1481 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos, tableau et textes © Valéry Schollaert & Marinella Mejia 2022

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

2 thoughts on “Prinia roussâtre – Prinia rufescens

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s