Roitelet huppé – Regulus regulus

Espèce de référence – publiée le 21 novembre 2018
Publication complète – famille des Regulidae (roitelets)
En anglais: Goldcrest in English

Regulus_regulus_mainCet oiseau attractif, connu pour être l’emplumé le plus petit d’Europe, est répandu depuis les Açores, les Canaries et les îles Britanniques jusqu’au Japon via la Sibérie et l’Himalaya. Il est migrateur très partiel, mais des hivernants atteignent chaque année la côte sud de la Chine et l’Afrique du Nord.

En tant que premier Regulidae de notre site, le Roitelet huppé devient l’espèce de référence éthologique pour la famille.

Méthode Formation Ornitho : mode de vie des Regulus

Seulement six espèces, toutes dans le même genre, composent la famille et toutes ont un comportement très semblable les unes aux autres.

Ce sont des oiseaux strictement insectivores qui trouvent leurs proies essentiellement de deux manières différentes. Le plus souvent, ils parcourent les branchages denses, surtout là où il y a des brindilles, pour capturer les insectes qui sont sur ces branches et brindilles ainsi que sur les feuilles. Ils sont également capables de vols stationnaires courts devant une feuille ou un tronc, parfois une toile d’araignée (dans laquelle il est arrivé qu’un individu se fasse attraper) pour y capturer un arthropode inaccessible “à pattes”.

Les deux parents construisent un petit nid en forme de bol dont l’intérieur est très douillet car composé des centaines de petites plumes, et dont l’extérieur est couvert de lichens. Il est placé en hauteur (4 à 14 mètres du sol), dans des brindilles souvent orientées verticalement.

La femelle pond de nombreux œufs (jusqu’à 13) et couve 2 semaines. Les deux parents nourrissent les petits roitelets 3 semaines avant que ces derniers ne prennent leur envol.

Taxonomie et sous-espèces

Les oiseaux peu migrateurs et très répandus posent souvent des problèmes de classification, et celui-ci ne fait pas exception. En effet, vu les mouvements de population réduits, les échanges génétiques sont limités, favorisant les divergences régionales qui peuvent parfois être significatifs au point d’approcher la spéciation.

De longues discussions sur le statut des roitelets des Canaries et des Açores ont eu lieu, mais il semble désormais indiscutable que ce soient des sous-espèces du Roitelet huppé (et non pas des espèces distinctes ni des sous-espèces du Roitelet triple-bandeau).

Par contre, la divergence entre les oiseaux orientaux, comme ceux du Japon, et ceux d’Europe, notamment au niveau de la voix, laisse penser qu’une division en deux espèces pourrait être envisagée dans le futur.

Actuellement, 14 sous-espèces sont reconnues, et son espèce-sœur est le Roitelet de Taïwan.

Regulus_regulus_1fr

Regulus_regulus_2fr

Regulus_regulus_4fr

Regulus_regulus_3fr

[Espèce Nº325 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante

sommaire

ForumFormationOrnitho

 

 

 

FormationOrnitho

lexique

 

 

 

articledidentification

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018 – 2020

Liste des autres espèces illustrées: taxonomiquejour par jour

Untitled 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s