Sarcelle à ailes bleues – Spatula discors

Espèce simple  – publiée le 7 septembre 2018
Publication partiellevoir la famille des Anatidae (canards, cygnes, oies, etc)
En anglais: Blue-winged Teal in English

Ce canard se reproduit abondamment en Amérique du Nord où il est répandu ; la population se chiffre en plusieurs millions. Dans cette région, il préfère les plans d’eau peu profonds entourés de prairies. Il migre vers le sud des États-Unis, l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud où il passe la mauvaise saison. En hiver, on le rencontre sur des eaux douces diverses, y compris les barrages et réservoirs artificiels.

La nidification se fait au sol : la femelle gratte pour former une dépression qu’elle tapisse avec ce qu’elle trouve tout autour, principalement de la végétation. Elle ne transporte pas de matériau. Le déroulement de la reproduction est similaire à celle décrite pour notre référence, le Canard colvert. L’incubation est simplement un peu plus rapide (et d’une durée variable), ce qui correspond à sa taille inférieure.

Malgré son nom français de “sarcelle”, ce canard est en fait un “souchet” (genre Spatula) et la nourriture ainsi que les techniques de pêche sont semblables à celles du Canard souchet.

Taxonomie

Au niveau génétique, cette espèce monotypique est extrêmement proche de la Sarcelle cannelle, malgré une considérable différence de couleur. L’hybridation est fréquente et de véritables échanges génétiques ont eu lieu jusqu’à récemment ; ce sont “à peine” des espèces distinctes et les classer en sous-espèces pourrait même être une option réaliste.

Sarcelle à ailes bleues, La Crucecita (Huatulco), état d’Oaxaca, Mexique, janvier 2021
Le pattern du mâle adulte est absolument unique : “croissant” blanc sur la face, entouré d’un trait noir et du front également noirâtre, reste de la tête gris avec des reflets pourprés ou violets par certaines lumières.
Sarcelle à ailes bleues, La Crucecita (Huatulco), état d’Oaxaca, Mexique, janvier 2021
Le qualificatif “à ailes bleues” du nom d’espèce, en anglais comme en français, provient des couvertures sus-alaires bleu clair que l’on peut voir lorsque l’aile est ouverte. Ce n’est pas un caractère particulier, d’autres Spatula montrent cette couleur également.
Sarcelle à ailes bleues, La Crucecita (Huatulco), état d’Oaxaca, Mexique, février 2021
La femelle est terne, comme d’autres canards de surface. Un des rares critères distinctifs est la zone blanchâtre sur la face, près de la base du bec.
Sarcelle à ailes bleues, Corpus Cristi (Texas), États-Unis d’Amérique, février 2007
Cette photo rassemble trois Spatula : Sarcelles à ailes bleues (on voit notamment un couple au centre), Canard souchet (le mâle dormant à l’avant plan est bien reconnaissable) et Sarcelle cannelle (le canard, au fond, avec le corps rougeâtre est un mâle).

[Espèce Nº250 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018 – 2019

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

2 thoughts on “Sarcelle à ailes bleues – Spatula discors

  1. Bec assez large pour nous rappeler celui du Canard souchet, un croissant visible et une couleur bleu clair pour les couvertures. Bel anatidae

    Liked by 2 people

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s