Sentinelle à gorge rose – Macronyx ameliae

Espèce commune – Page simple (minimale) – Disponible pour sponsoring
Famille des Motacillidae (bergeronnettes, pipits…) – Rosy-throated Longclaw in English
Première publication : 25 juillet 2021 – Dernière mise à jour : 25 juillet 2021

Ce magnifique “pipit” présente une aire de répartition unique et fragmentée. On le rencontre à l’est du lac Victoria (Kenya et nord de la Tanzanie), dans la zone du miombo (de l’Angola au sud de la Tanzanie et au Zimbabwe) et dans la petite plaine côtière de l’extrême sud du Mozambique et du nord-est de l’Afrique du Sud.

Elle vit dans les prairies humides, les plaines inondables ainsi que dans les zones herbeuses et suffisamment ouvertes autour des marais et autres points d’eau. Lorsqu’elle cohabite avec d’autres sentinelles, ces dernières utilisent des sols plus secs ; mais plusieurs espèces peuvent occasionnellement être vues se nourrissant côte à côte.

Les sentinelles sont de jolis oiseaux africains qui sont apparentés aux pipits et leur mode de vie est à lire sur la page de notre référence, la Sentinelle à gorge jaune. La nidification des deux espèces est d’ailleurs pratiquement identique, de la construction du nid au nourrissage des jeunes. On note deux petits détails éthologiques intéressants : le mâle apporte de la nourriture au nid mais c’est la femelle qui la récupère et distribue aux oisillons. Pour écarter la présence d’un prédateur, cette sentinelle a été observée feignant d’être blessée et ainsi devenir une proie potentielle. Cela éloigne le danger du nid et l’oiseau s’envole quand il estime que le nid est trop loin pour être retrouvé par le prédateur. Ce comportement est habituel chez les Charadriidae (vanneaux, gravelots…) et les alouettes mais moins commun chez les Motacillidae.

Taxonomie et sous-espèces

Cette espèce est nettement distincte des autres Macronyx. Les trois populations disjointes sont souvent séparées en sous-espèces distinctes, ce qui semble logique vu la distance qui les sépare, mais les différences mesurables sont si faibles qu’un traitement monotypique pourrait être plus approprié. En effet, il s’agit seulement de petites variations de taille, de longueur de bec et d’intensité des stries du plumage.

Objectifs recherchés pour une page complète :
Images de femelles ; sponsoring

[Espèce Nº1302 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos, tableau et textes © Valéry Schollaert & Marinella Mejia 2021

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

6 thoughts on “Sentinelle à gorge rose – Macronyx ameliae

  1. le comportement d’éloigner le prédateur du nid en simulant une blessure, j’ai pu l’observer avec un Eider à duvet.
    C’était émouvant et curieux de la voir se mettre en danger pour protéger ses petits.

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s