Serin du Mozambique – Crithagra mozambica

Espèce de référence – publiée le 12 novembre 2018
Publication complètefamille des Fringillidae (serins, pinsons, linottes, etc.)
En anglais: Yellow-fronted Canary in English

Crithagra_mozambica_main

Ce serin est le plus répandu d’Afrique et même le plus fréquent des Fringillidae du continent. C’est aussi un oiseau qui paye de sa liberté son joli plumage et son chant agréable. Il est en effet souvent tenu en captivité en peu partout dans le monde. Il est encore légalement capturé et exporté dans certains pays aux lois laxistes concernant la biodiversité. 

C’est plutôt une espèce des plaines qui peut monter sur les plateaux et montagnes de l’ordre de 1500 mètres d’altitude, voire plus de 2000 au Kenya et en Ouganda. Il est commun, familier et souvent très flexible quant aux habitats. On le rencontre dans les cultures, les savanes, les zones agricoles, les villes, villages, les marais, les lits de rivières, etc. Il évite cependant la forêt fermée ainsi que les zones arides et désertiques.

Méthode Formation Ornitho : mode de vie des serins africains

Le régime alimentaire ainsi que la nidification de cette espèce sont comparables à ceux des autres Crithagra. Nous avons choisi le Serin du Mozambique comme espèce de référence car c’est le plus répandu et les détails sont donc expliqués ici.

La nourriture est assez classique pour un passereau granivore : graines, baies, petits fruits, fleurs, bourgeons ainsi que plus rarement des feuilles et des insectes.

Le petit nid compact en forme de bol est construit par la femelle qui est l’architecte et recherche le matériel mais le mâle peut lui donner un coup de main. Il est situé dans un buisson ou d’un arbre, sur le croisement ou la “fourche” d’une branche à une hauteur de un à huit mètres. Les 2 à 4 œufs sont couvés deux semaines par la femelle qui est nourrie par le mâle durant cette période. Les jeunes au nid sont nourris par les deux parents durant trois semaines environ, et la petite famille peut rester groupée des mois durant, jusqu’à la prochaine nidification.

C’est un oiseau non-migrateur qui reste dans la région où il niche mais forme des bandes inter-nuptiales qui peuvent localement se déplacer de façon erratique selon la disponibilité de la nourriture, éventuellement avec d’autres Fringillidae, des bruants et des veuves ou combassous (Vidua ssp).

Taxonomie et sous-espèces

Une dizaine de sous-espèces varient en couleur de la nuque, du dessin de la face, d’intensité de couleur et de stries dessus et dessous. C’est un taxon bien distinct des autres avec peut-être le Serin à poitrine citron comme espèce la plus proche.

Crithagra_mozambica_2fr
Crithagra_mozambica_3fr.jpg
Crithagra_mozambica_4frug
Crithagra_mozambica_1frtz.jpg

[Espèce Nº316 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018 – 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

One thought on “Serin du Mozambique – Crithagra mozambica

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s