Sterne hansel – Gelochelidon nilotica

Espèce simple – publiée le 23 novembre 2019
Publication complète – famille des Laridae (sternes, mouettes, etc.)
En anglais: Gull-billed Tern in English

Gelochelidon_nilotica_main.JPGCette sterne a plusieurs populations isolées dont une est désormais considérée comme spécifiquement distincte (devenue la Sterne à longues pattes, d’Australie). La plus grosse population est en Asie centrale, surtout en Russie, avec des sous-populations de la même sous-espèces (nominale) souvent petite, en Europe et sur le pourtour méditerranéen, notamment en Espagne qui accueille la principale population européenne. Il y a deux populations (et sous-espèces) importantes sur la façade atlantique du continent Américain (une au nord et en mer des Caraïbes, et une au Sud), une quatrième (très fragmentée) sur la côte pacifique américaine (une ou deux sous-espèces) et une cinquième (population et sous-espèce), assez petite, dans l’est de la l’Asie, principalement en Chine. 

Sa morphologie et son comportement sont originaux et justifient son classement dans un genre particulier. En effet, elle est très opportuniste et pêche peu (elle ne plonge presque jamais). Elle vole à faible altitude, et capture sa nourriture sur le sol ou sur la surface de l’eau. Les proies dépendent des disponibilités. Ça peut être principalement des insectes (notamment dans les steppes en Russie), des crustacés (y compris des espèces introduites et invasives), des reptiles (une étude italienne montre que ces animaux peuvent constituer 67% du régime alimentaire), etc. Elle consomme parfois des petits mammifères, des jeunes oiseaux, quelques poissons quand même et des amphibiens.

Elle peut nicher en colonies de centaines de couples mais, le plus souvent, ce sont quelques couples installés dans une colonie d’autres Laridae, des sternes ou des mouettes, comme la Mouette rieuse, par exemple.

Son nid est au niveau du sol ou, souvent, sur de la végétation flottante. L’incubation des deux ou trois œufs dure trois semaines et les jeunes s’emplument en un mois.  Les deux parents se partagent les tâches.

C’est une des sternes les plus répandues après la Sterne caspienne, espèce avec laquelle elle cohabite fréquemment.

Taxonomie et sous-espèces

Espèce bien distincte des autres sternes, sauf de la nouvellement séparée : la Sterne à longues pattes (Gelochelidon macrotarsa). On divise les différentes populations en 5 sous-espèces sur des différences mineures de teinte du plumage des parties supérieures (plus ou moins gris) et de la structure du bec. La population nicheuse dans l’ouest de la Colombie et de l’Équateur pourrait constituer une nouvelle sous-espèce pas encore décrite.

Gelochelidon_nilotica_1fr.jpg

Gelochelidon_nilotica_2fr.jpg

Gelochelidon_nilotica_4fr

Gelochelidon_nilotica_5fr

Gelochelidon_nilotica_3fr.jpg

[Espèce Nº692 du projet d’encyclopédie holistique]
spprevious
spsuivante

ForumFormationOrnitho

sommaire

 

 

 

FormationOrnitho

articledidentification

Photos et textes © Valéry Schollaert 2019 – 2020

Liste des autres espèces illustrées: taxonomique – jour par jour

Untitled 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s