Sterne royale – Thalasseus maximus

Espèce commune – Page simple – Disponible pour sponsoring
Famille des Laridae (mouettes, goélands, sternes et becs-en-ciseaux) – Royal Tern in English
Première publication : 03 mars 2021 – Dernière mise à jour : 24 avril 2022

Cette belle et grande sterne se reproduit largement sur les côtes caraïbes et atlantiques du continent américain et dans les Antilles. Une population plus réduite niche en Californie (USA) et dans le nord-ouest du Mexique. Il y a une dispersion post-nuptiale importante et l’espèce se rencontre sur presque toutes les côtes américaines, y compris côté pacifique, en période internuptiale. C’est un oiseau strictement côtier qui peut aller loin en mer, mais ne pénètre pas à l’intérieure des terres.

Cliquez ici pour voir une carte de répartition plus détaillée

Elle pêche en plongeant, parfois d’assez haut, pour capturer des poissons et quelques crustacés. La nidification en colonies installées au sol est similaire à celle de notre référence, la Sterne caspienne, mais la vitesse de reproduction est un peu plus rapide chez la Sterne royale qui est un peu moins grande.

Taxonomie

La Sterne d’Afrique (Thalasseus albididorsalis) a été considérée comme une sous-espèce de la Sterne royale jusqu’à récemment. Cette dernière n’est toutefois même pas sœur de la Sterne royale, mais de la Sterne voyageuse. La Sterne royale pourrait être basale du genre, vu qu’aucune affinité particulière n’a pu être déterminée au sein du genre. Elle est désormais monotypique.

Sterne royale, Santa Cruz Huatulco, état d’Oaxaca, Mexique, février 2021
Le plumage de cette sterne est classique des oiseaux de la famille. La forme du bec aussi, mais il est plus gros que la moyenne.
Sterne royale, Santa Cruz Huatulco, état d’Oaxaca, Mexique, février 2021
Le sombre sur les rémiges secondaires et les couvertures primaires indiquent un jeune oiseau, 2cy vu la date.
Sterne royale, Santa Cruz Huatulco, état d’Oaxaca, Mexique, février 2021
La calotte noire indique un adulte en plumage nuptial. Tous les autres plumages ont le front blanchâtre.
Sterne royale (Thalasseus maximus), San Francisco de Campeche, Mexique, mars 2022
Au posé, la sterne ne perd rien de son élégance et un critère sympathique, invisible en vol, apparaît : c’est la huppe. Elle est toujours visible mais semble plus ou moins importante selon la position des plumes.
Sterne royale (Thalasseus maximus), San Francisco de Campeche, Mexique, mars 2022
Alors que l’œil noir est “perdu” dans le noir de la calotte en plumage nuptial, il est bien visible et contraste avec le front blanc en plumage internuptial.
Sterne royale, Santa Marta, Colombie, décembre 2016
La Sterne royale est une grande sterne, mais pas autant que la Sterne caspienne. Voyez ici un exemplaire (quatrième oiseau en partant de la gauche) entouré de sa grande “cousine”, reconnaissable facilement à son gros bec rouge. Comparez avec d’autres Laridae de taille plus conventionnelle : des Sterne hansel (trois individus à droite, identifiables à leur tache foncée sur l’arrière des parotiques, donnant un effet “d’écouteurs sur les oreilles”) et des Mouettes atricilles (au plumage gris plus foncé que toutes les sternes de la photo).
Sterne royale, Santa Marta, Colombie, décembre 2016
Les sternes du genre Thalasseus ont habituellement le front blanc en hiver, contrastant avec la huppe noire, souvent huppée. Cela se voit ici sur les six Sternes royales de la photo, en compagnie d’une douzaine de Sternes de Cabot (T. acuflavidus), ancienne sous-espèce de la Sterne caugek.

Ayant des photos en grand format de cette espèce, j’en ai publié une sur Flickr. Cliquez sur la photo pour la voir en très grand !

Pour en savoir plus :

Noms conseillés par l’Encyclopédie Holistique dans 6 langues choisies :

  • Espagnol : Charrán Real Americano (*)
  • Portugais : Garajau-real
  • Allemand : Königsseeschwalbe
  • Brésilien (portugais du Brésil) : Trinta-réis-real
  • Italien : Sterna reale
  • Russe : Королевская крачка

(*) Dans beaucoup de pays sud-américains hispanophones, c’est plutôt le nom “Gaviotín Real” qui est utilisé.

This image has an empty alt attribute; its file name is avancement90pourcent.jpg

[Espèce Nº1158 du projet d’encyclopédie holistique]

spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2021 – 2022

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

6 thoughts on “Sterne royale – Thalasseus maximus

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s