Sylphe à queue d’azur – Aglaiocercus kingii 

Espèce de référence – Page simple (partielle) – Disponible pour sponsoring
Famille des Trochilidae (colibris) – Long-tailed Sylph in English
Première publication : 15 septembre 2021 – Dernière mise à jour : 15 septembre 2021

Ce magnifique colibri n’existe que dans les Andes. Dans cette grande chaîne de montagne, il est très répandu depuis le Venezuela jusqu’à la Bolivie. Il se rencontre dans divers milieux, boisés et buissonnants, y compris les jardins, mais il évite les milieux trop secs et la forêt fermée. En zone forestière, il s’observe en lisière ainsi que dans les clairières.

Cliquez ici pour voir une carte de répartition plus détaillée

La queue très longue suggère un colibri original, mais en réalité son comportement est celui de n’importe quelle espèce de Trochilidae. La reproduction est même identique à celle de la plupart des espèces, notamment notre référence, le Colibri cyanote. Le mâle s’accouple avec plusieurs femelles et ne s’occupe presque pas de la nidification ; il entame la construction du nid de façon rituelle, mais sans plus. C’est une boule relativement grosse avec entrée latérale, attachée à une branche et cachée par des feuilles. La femelle couve les deux œufs durant deux semaines et nourrit les jeunes au nid durant trois semaines.

La nourriture est également celle de tous les colibris : nectar et insectes. On remarque toutefois qu’avec son bec relativement court, il lui arrive souvent de percer la base de la corolle de la fleur pour atteindre du nectar qui lui est autrement inaccessible. Il se pose sur les fleurs plus souvent que la moyenne.

Taxonomie et sous-espèces

Le genre Aglaiocercus regroupe 9 taxons très semblables qui constituent de une à trois espèces selon les experts. La plus habituelle est la solution à trois espèces : le Sylphe du Venezuela (monotypique), rare endémique du nord de ce pays ; le Sylphe à queue violette (deux sous-espèces) qui est localement commun en Équateur et en Colombie ; le troisième est la présente espèce, divisée en 6 sous-espèces. Celles-ci ne diffèrent que par de subtiles variations : longueur du bec et de la queue, reflets de la queue plus bleus ou violets, orangé du ventre de la femelle plus ou moins intense, etc.

Sylphe à queue d’azur, Cali, Colombie, novembre 2016
La longueur de la queue est remarquable, bien que ce ne soit pas la plus longue parmi les colibris sud-américains.
Sylphe à queue d’azur, Cali, Colombie, novembre 2016
Les couleurs vertes, bleues et violettes de la calotte varient selon l’angle de la lumière. De profil, on réalise que le bec est court pour un colibri.
Sylphe à queue d’azur, Mindo, Équateur, août 2007
La couleur “azur” de la queue ne se voit que de dessus ; mais en fait, comme pour la calotte, le rendu de couleur varie selon la lumière.
Sylphe à queue d’azur, Mindo, Équateur, août 2007
Ce colibri s’observe plus souvent posé que les autres ; sans doute que le poids de la queue y est pour quelque chose.
Sylphe à queue d’azur, Cali, Colombie, novembre 2016
La femelle est très différente du mâle avec notamment une queue bien plus courte et le ventre orangé. Les taches blanches, devant et derrière l’œil, aident à l’identification par rapport à d’autres espèces de colibris.

Objectifs recherchés pour une page complète :
Images de plusieurs sous-espèce et en vol ; sponsoring

[Espèce Nº1354 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos, tableau et textes © Valéry Schollaert & Marinella Mejia 2021

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

8 thoughts on “Sylphe à queue d’azur – Aglaiocercus kingii 

  1. Que je suis heureuse de le voir, il est si beau, si délicat, si vif, que du plaisir à le voir. Merci Valéry pour toutes ces photos splendides, ça me fait voyager rien en le voyant.

    Liked by 1 person

  2. Un véritable joyau saphir-emeraude ! Magnifique silhouette étirée tt en finesse en cette remarquable longueur de la queue !..des étoiles dans les yeux ,

    Liked by 2 people

  3. Magnifique sylphe aux couleurs magnifiques. Longue queue pour le mâle aidant à séduire sa belle. Queue plus pratique pour la femelle qui doit nourrir ses petits. La nature est bien faite.

    Liked by 1 person

  4. Magnifique sylphe aux couleurs irisées. Longue queue pour le mâle pour séduire sa belle et queue plus courte pour la femelle qui doit construire son nid et nourrir ses jeunes. La nature est bien faite.

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s