Tangara évêque – Tangara episcopus

Espèce complexe à reclasser – publiée le 3 mai 2020
Publication complète – famille des Thraupidae (tangaras, percefleurs, saltators)
En anglais : Blue-grey Tanager in English

Tangara_episcopus_main_adulte_cali_colombieCe tangara est un des oiseaux les plus communs en Amérique centrale et dans le nord de l’Amérique du Sud. On le rencontre depuis le Mexique jusqu’au Pérou, au nord de la Bolivie et au nord-est du Brésil. Il vit dans la plupart des milieux sauf la forêt fermée, et il profite, dès lors, de la déforestation.

C’est un oiseau qui apprécie particulièrement les fruits, mais consomme aussi du nectar et des graines, ainsi que des invertébrés qu’il chasse en scannant les feuilles, surtout le dessous. Il lui arrive, rarement, de poursuivre un insecte en vol. Il vient volontiers picorer les tables de pique-nique ou même du petit-déjeuner à l’intérieur des hôtels, s’il trouve un moyen pour entrer.

Le nid est un bol assez profond tout simple fait de radicelles, brindilles et autres matières végétales douces. Il peut l’installer aussi bien près du sol qu’à près de 30 mètres de hauteur dans un arbre, et il choisit un support solide pour le construire, y compris le nid (inoccupé) d’un autre oiseau. La femelle pond seulement deux ou trois œufs qu’elle couve elle-même durant deux petites semaines. Le mâle participe à la construction du nid et à nourrir les jeunes (17 – 18 jours) ; exceptionnellement, un mâle a été vu se reproduisant avec deux femelles au Costa Rica.

Taxonomie et sous-espèces

Ce tangara est très proche du Tangara glauque (Tangara glaucocolpa) et du Tangara sayaca (Tangara sayaca). Il y a une région du nord de la Bolivie où des individus apparemment intermédiaires entre ce dernier et le Tangara évêque sont signalés, ce qui pourrait indiquer une hybridation et laisser supposer que les deux sont conspécifiques.

Pour l’inclusion au genre Tangara et non plus à Thraupis, voir à la page du Tangara des palmiers.

Il y a environ 13 sous-espèces décrites mais les limites de celles-ci sont discutées. Les nordiques n’ont pas la tache blanche des petites couvertures que montrent les plus méridionales ; ces deux groupes de sous-espèces pourraient, en fait, constituer des espèces distinctes.

Tangara_episcopus_cana_1fr_cali_colombie_adulte

Tangara_episcopus_nominal_5fr_bresil_nid_oisillons_manaus

Tangara_episcopus_2fr_colombie_cali_juvenile_commissure

Tangara_episcopus_3_juvenile_cali_colombie

Tangara_episcopus_nominal_6fr_bresil_adulte_epaule_couverture_blanche_manaus

Tangara_episcopus_nominal_7_bresil_adulte_epaule_couverture_blanche_manaus

[Espèce Nº854 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante

ForumFormationOrnitho

sommaire

 

 

 

FormationOrnitho

lexique

 

 

 

articledidentification

Photos et textes © Valéry Schollaert 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

One thought on “Tangara évêque – Tangara episcopus

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s