Tantale d’Amérique – Mycteria americana

Espèce commune – Page simple (partielle) – Disponible pour sponsoring
Famille des Ciconiidae (cigognes) – Wood Stork in English
Première publication : 01 décembre 2021 – Dernière mise à jour : 01 décembre 2021

Il y a seulement trois cigognes en Amérique, et celle-ci est la plus répandue des trois. On la rencontre dans presque toute l’Amérique du Sud (sauf le sud trop froid et l’ouest aride), localement en Amérique centrale (en particulier les deux bandes côtières), dans les Antilles (principalement à Cuba) et très localement aux États-Unis (surtout la Floride, rarement plus au nord).

C’est un oiseau qui vit dans les milieux humides, surtout côtiers mais aussi largement dans les plaines fluviales sud-américaines. Il a besoin d’arbres pour nicher et se poser. Les observateurs ont remarqué qu’il y avait une adaptation progressive aux milieux artificiels comme par exemple les lacs artificiels entourés de plantations d’arbres exotiques.

Son comportement est habituel des tantales, comme par exemple celui d’Afrique auquel il ressemble… mais sans les couleurs ! Il pêche surtout des poissons ainsi que divers invertébrés, notamment des crabes. D’autres proies peuvent apparaître dans le régime selon les opportunités, comme les amphibiens, mais dans des proportions très faibles (alors que c’est une source majeure pour nombre d’autres Ciconiidae).

Le nid est une épaisse plateforme de branches, comme souvent chez les oiseaux de cette famille. Les couples s’installent en colonies, parfois compactes, dans des arbres. Dans quelques cas, des plateformes artificielles installées pour eux ont été acceptées.

Le déroulement de la reproduction ne réserve aucune surprise. Jusqu’à cinq œufs sont couvés environ un mois par les deux parents, puis ces derniers nourrissent les jeunes qui s’emplument en deux mois mais sortent du nid petit à petit. Ils commencent par se “promener” dans la colonie, puis à faire des allers-retours au nid, avec des retours de plus en plus rares avec le temps.

Taxonomie

L’espèce est monotypique et apparemment basale du genre Mycteria (elle est donc “sœur” avec tous les autres tantales). Le genre Mycteria est apparenté aux bec-ouverts (Anastomus), un petit clade de deux espèces, d’Afrique et d’Asie.

Tantale d’Amérique, Ciudad del Carmen, Campeche, Mexique, novembre 2021
Cet oiseau est semblable à une cigogne noire et blanche classique, mais la forme du bec est typique des Mycteria. Le bec clair signe un jeune oiseau.
Tantale d’Amérique, Ciudad del Carmen, Campeche, Mexique, novembre 2021
Cette photo comparative avec une Grande Aigrette permet de visualiser la taille imposante du tantale.
Tantale d’Amérique, San Juan Bautista Tuxtepec, état d’Oaxaca, Mexique, novembre 2020
Le bec s’assombrit avec l’âge. Même en vol, l’identification ne pose aucun problème car il n’y a aucun oiseau semblable en Amérique.
Objectifs recherchés pour une page complète :
Photo au nid ou à la colonie ; sponsoring

[Espèce Nº1431 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos, tableau et textes © Valéry Schollaert & Marinella Mejia 2021

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

4 thoughts on “Tantale d’Amérique – Mycteria americana

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s