Tarin des aulnes – Spinus spinus

Espèce de référence – publiée le 07 novembre 2018
Publication partielleFamille des Fringillidae (Pinsons, serins, chardonnerets…)
En anglais : Eurasian Siskin in English

Spinus_spinus_main

Ce joli petit fringille au bec étroit est nicheur depuis l’Irlande jusqu’en Russie centrale via les Pyrénées et le nord de l’Iran, et encore en Sibérie orientale, dans le nord-est de la Chine et le nord du Japon. Hormis les populations d’Europe centrale et occidentale, c’est un grand migrateur. On l’observe, en hiver, dans presque tout le Paléarctique occidental (dont l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient), dans la moitié orientale de la Chine, en Corée et dans tout le Japon.

Malgré son nom, c’est surtout un oiseau des forêts de conifères. Il peut vivre dans les aulnes et profiter des fruits mais en particulier en migration et en hivernage. Il consomme divers bourgeons, graines et fruits et, occasionnellement, quelques invertébrés. Il fréquente volontiers les mangeoires contenant des graines de tournesol.

Le nid est une boule d’aiguilles de conifères accroché souvent très haut (jusqu’à 20 mètres) à un tronc ou une branche principale. La femelle construit et le mâle lui apporte du matériau. La femelle couve (12-13 jours) et les deux parents nourrissent les 3 – 5 jeunes durant 2 semaines.

Taxonomie

Cette espèce est monotypique et probablement proche du Tarin des pins, son équivalent en Amérique du Nord.

[Espèce Nº311 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018 – 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s