Tourterelle oreillarde – Zenaida auriculata

Espèce de référence – publiée le 29 novembre 2019
Publication complète – famille des Columbidae (pigeons, tourterelles, colombars…) 
En anglais : Eared Dove in English

Zenaida_auriculata_main.jpgCette tourterelle est la plus répandue d’Amérique du Sud, étant commune depuis la côte Caraïbe (et localement le sud des Antilles) jusqu’en terre de feu. Elle évite la forêt amazonienne, mais augmente et s’étend avec la déforestation. Elle fréquente les boisements plus ou moins secs, les savanes buissonnantes et d’autres milieux ouverts et semi-ouverts parfois jusqu’à plus de 4000 mètres d’altitude dans les Andes. Elle est adaptée aux cultures (où elle est parfois considérée comme “nuisible”), villages et villes.

Cette espèce montre un comportement habituel pour un Columbidae, avec une adaptation particulièrement réussie puisque c’est le représentant de la famille le plus abondant d’Amérique du Sud.

Elle consomme principalement des graines, notamment des céréales cultivées, au grand dam des agriculteurs. Elle place son nid, petit, plat et fait de brindilles comme la plupart des touterelles, dans un arbre ou un buisson, quand cette végétation est disponible. Sinon, elle se contente d’un cactus, et peut même s’installer au sol dans les grandes monocultures. C’est ainsi que des colonies de plus de un millions de couples ont été notées au Brésil et en Argentine. C’est l’exemple type de réaction logique et prévisible de l’écosystème : quand l’humain détruit toute végétation au profit de sa culture, par exemple du maïs ou du soja, toutes les espèces disparaissent sauf quelques-unes qui profitent de ces ressources artificielles. Vous pouvez approfondir le sujet de la mauvaise gestion de l’environnement dans notre article “l’oiseau qui aime le plastique“.

Elle pond habituellement deux œufs qui sont incubés deux semaines, et les jeunes s’emplument également en deux semaines avant l’envol.

Taxonomie et sous-espèces

Il y a un douzaine de sous-espèces décrites, mais les différences entre elles sont minimes, voyez deux exemples ci-dessous. Elle est sœur avec la Tourterelle triste qui est son équivalent nord-américain.

Zenaida_auriculata_1fr.jpg
Zenaida_auriculata_2fr.jpg
Zenaida_auriculata_3fr.jpg
Zenaida_auriculata_4fr.jpg

[Espèce Nº698 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2019 – 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

2 thoughts on “Tourterelle oreillarde – Zenaida auriculata

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s