Traquet familier – Oenanthe familiaris

Espèce commune – Page simple (minimale) – Disponible pour sponsoring
Famille des Muscicapidae (rougegorges, gobemouches…)  Familiar Chat in English
Première publication : 12 novembre 2021 – Dernière mise à jour : 12 novembre 2021

Voici un membre simple et classique de la plus grande famille de passereaux en Afrique. Il localement assez commun mais souvent peu abondant et pas si familier. Il se rencontre surtout en Afrique australe et dans le sud de l’Afrique orientale. Au nord de l’équateur, il est moins répandu mais se voit facilement au Mali, au Nigéria et au Cameroun. Il vit autour des massifs rocailleux en savanes arides et en régions boisées. Il évite les milieux forestiers et humides. Dans certaines régions, il s’est adapté aux villages.

À l’instar du Traquet à queue noire qui est un équivalent écologique qui vit au nord-est du continent et au Moyen-Orient, il a été classé dans le genre Cercomela. Ce genre a disparu car il n’était pas monophylétique, et certaines espèces ont atterri chez les Oenanthe. Superficiellement, toutefois, leur phénotype et même leur mode de vie sont bien plus proches de ceux des rougequeues que des traquets “classiques” comme le Traquet motteux. On peut certainement comparer le comportement du Traquet familier à celui, bien connu, du Rougequeue noir du Paléarctique.

Comme ce dernier, il est principalement insectivore mais mange aussi des baies et des graines. Son nid est un bol peu profond (en matériaux végétaux, en poils et en plumes) installé dans une cavité d’une falaise, dans une galerie trouvée dans le sol, entre des racines, dans un vieux nid de tisserin (notamment le Républicain social) ou d’hirondelle, dans un nichoir ou dans le toit d’une maison.

Le couple couve deux à quatre œufs durant environ deux semaines, et les jeunes s’envolent à deux semaines également.

Taxonomie et sous-espèces

Ses affinités sont incertaines, la ressemblance avec le Traquet à queue noire ne pourrait être que superficielle. Il y a sept ou huit sous-espèces qui varient très légèrement : le plumage (notamment la queue) plus ou moins foncé.

Objectifs recherchés pour une page complète :
Images plus variées, plus nombreuses et d’au moins trois sous-espèces différentes ; sponsoring

[Espèce Nº1412 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos, tableau et textes © Valéry Schollaert & Marinella Mejia 2021

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

3 thoughts on “Traquet familier – Oenanthe familiaris

  1. Beau passereau ! A remarquer le blanc gorge/ventre qui illumine la couleur du plumage.. et la touche de jaune sous un œil tout rond , tout vif !

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s