Troglodyte barré – Thryophilus pleurostictus

 Espèce simple – publiée le 12 février 2021
Publication complète – Famille des Troglodytidae (troglodytes)
En anglais : Banded Wren in English

Ce troglodyte au chant très mélodieux (il rappelle le Rossignol philomèle, Muscicapidae d’Eurasie bien connu pour sa voix) n’existe qu’en Amérique centrale, principalement dans la bande côtière pacifique, depuis le centre du Mexique (région de la ville de Mexico) jusqu’au nord-ouest du Costa Rica. Il aime les boisements secs, les forêts à feuilles caduques, les parcs urbains et localement les abords de marais en régions semi-arides.

On sait peu de choses sur son comportement. Comme l’Oriole à dos rayé, il aime mettre son nid dans un arbre qui accueille des fourmis ou des frelons. Il construit une large structure vaguement sphérique à la fourche de branches plutôt grosses avec un couloir d’entrée qui pend à environ 45º vers le bas. La couvée est de 2 à 5 œufs. Il n’y a pas d’information sur le déroulement de la reproduction. Il se nourrit d’invertébrés, comme les autres troglodytes. Il cohabite notamment avec le Troglodyte à dos roux et le Troglodyte à bandeau brun. Il est moins familier et plus difficile à voir que ces derniers.

Taxonomie et sous-espèces

Il y a sept sous-espèces faiblement marquées, variant sur le pattern des ailes et des flancs ainsi que sur la taille et l’intensité du brun des parties supérieures.

La génétique a trouvé une proximité avec le Troglodyte du Sinaloa qui vit plus au nord ; ajouté au fait que leurs répartitions respectives sont allopatriques et complémentaires, on peut conclure que ce sont probablement des espèces-sœurs.

Troglodyte barré, La Crucecita (Huatulco), état d’Oaxaca, Mexique, février 2021
L’oiseau est, comme son nom l’indique, effectivement très barré. En plus des barres sur les ailes, classiques des troglodytes, les sous-caudales et les flancs sont également marqués de traits foncés.
Troglodyte barré, La Crucecita (Huatulco), état d’Oaxaca, Mexique, février 2021
De face, on remarque que les barres des flancs s’estompent au milieu pour laisser place à une poitrine et un ventre gris uni comme la gorge.

[Espèce Nº1139 du projet d’encyclopédie holistique]

spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2021

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

One thought on “Troglodyte barré – Thryophilus pleurostictus

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s