Troglodyte des cactus – Campylorhynchus brunneicapillus

Espèce commune – Page simple (partielle) – Disponible pour sponsoring
Famille des Troglodytidae (troglodytes) – Cactus Wren in English
Première publication : 08 octobre 2021 – Dernière mise à jour : 08 octobre 2021

Ce grand troglodyte fait partie des nombreuses espèces endémiques des zones arides, souvent dominées par les cactus, du sud-ouest des Etats-Unis d’Amérique et du nord et du centre du Mexique. Précisément, il se rencontre depuis le sud-ouest de l’Utah jusqu’au Michoacán via la côte du golfe du Mexique et la Basse-Californie. Il se porte bien sauf dans le sud-ouest de la Californie et le nord-ouest de la Basse-Californie où il est en forte diminution (sous-espèce menacée) car les milieux sont fortement dégradés.

Cliquez ici pour voir une carte de répartition plus détaillée

Le comportement est très proche de celui du Troglodyte zoné qui vit plus au sud et dans des milieux moins secs. En plus d’arthropodes, le Troglodyte des cactus mange aussi des fruits. Le nid est mieux structuré que chez notre espèce de référence et rappelle ainsi celui du Troglodyte du Yucatan (voir illustration sur sa page).

Contrairement à ces deux espèces du même genre qui vivent aussi au Mexique, le Troglodyte des cactus semble se reproduire en couple territoriaux (pas en coopérative), n’acceptant pas d’aidants ou très occasionnellement. Cette information est à confirmer pour chacune des sous-espèces car il arrive que des variations géographiques de comportement soient remarquées. C’est surtout C. b. guttatus (nord du Mexique) et C. b. couesi (Arizona), toutes deux du “groupe oriental” (voir plus bas) qui ont été étudiées.

La femelle couve seule jusqu’à 7 œufs durant 16 ou 17 jours, puis elle reste une partie de son temps près des jeunes au nid mais chasse aussi pour se nourrir et les nourrir. Le mâle apporte l’essentiel de la nourriture aux petits, chassant presque toute la journée sans relâche jusqu’à l’envol à environ 3 semaines.

Taxonomie et sous-espèces

Il y a de nombreuses petites variations régionales : la couleur de la calotte et du ventre, la forme et l’intensité des taches sur la poitrine, des barres sur les ailes, etc. Cela explique la découpe en 7 sous-espèces. Le pattern de la queue diffère aussi entre les trois sous-espèces occidentales (dont C. b. affinis illustrée ici et C. b. sandiegensis, le taxon menacé cité plus haut) et les quatre plus orientales, au point que ces deux groupes pourraient se voir, un jour, divisés en deux espèces distinctes.

Il ressemble beaucoup au Troglodyte du Yucatan qui paraît être son espèce-sœur toute désignée.

Troglodyte des cactus (C. b. affinis), Cabo San Lucas, Basse-Californie, Mexique, octobre 2021
Ce troglodyte a la queue zébrée, le dessous tacheté, le dessus strié, et la calotte brune (“brunneicapillus” = cheveux bruns) qui fait ressortir un sourcil blanchâtre. Notez aussi l’œil rouge et le bec puissant.
Troglodyte des cactus (C. b. affinis), Cabo San Lucas, Basse-Californie, Mexique, octobre 2021
Dans les villages de Basse-Californie du Sud où il est bien adapté, on le voit sur les fils téléphoniques, comme un “simple” moineau. Il faut toutefois que le voisinage soit doté de jardins avec quelques épineux où il peut se réfugier.
Troglodyte des cactus (C. b. affinis), Cabo San Lucas, Basse-Californie, Mexique, octobre 2021
Sa nourriture principale est constituée d’arthropodes qu’il trouve dans les branchages, les tas de bois, les murs de maisons et aussi au sol. Dans ce dernier cas, on voit bien qu’il se sent moins en sécurité et s’envole rapidement une fois le repas terminé.
Troglodyte des cactus (C. b. affinis), Cabo San Lucas, Basse-Californie, Mexique, octobre 2021
Ses couleurs sont parfaitement mimétiques avec son milieu, et lorsqu’il souhaite se cacher, il y parvient très facilement.

Ayant des photos en grand format de cette espèce, j’en ai publiée une sur Flickr. Cliquez sur la photo pour la voir en très grand !

Objectifs recherchés pour une page complète :
Images d’une sous-espèce orientale ; sponsoring

[Espèce Nº1377 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos, tableau et textes © Valéry Schollaert & Marinella Mejia 2021

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

3 thoughts on “Troglodyte des cactus – Campylorhynchus brunneicapillus

  1. Il est beau ,ce Troglodyte !
    La fiche nous dit tout ,: le tacheté du plumage , les stries , les barres de la queue , le bec remarquable..une jolie merveille /de la vigueur !

    Liked by 2 people

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s