Troglodyte familier – Troglodytes aedon

Espèce complexe à reclasser – publiée le 20 juin 2020
Publication complète – Famille des Troglodytidae (troglodytes)
En anglais : House Wren in English

Dans sa classification actuelle, ce petit oiseau est répandu depuis le sud du Canada jusqu’en Terre de Feu. Il est principalement sédentaire, sauf en Amérique du Nord où il est largement migrateur. Dans cette région, c’est un des oiseaux les plus connus. En effet, il vit dans les jardins et occupe volontiers les nichoirs mis à sa disposition.

À l’origine un oiseau de la lisière forestière, des boisements humides et marécages parsemés d’arbres ou d’arbustes, ce troglodyte s’est adapté aux milieux transformés par l’homme et se rencontre désormais presque partout. Il ne mange que des invertébrés.

Contrairement au Troglodyte mignon, d’Europe, celui-ci est principalement cavicole. Il remplit le fond d’une cavité avec des brindilles pour en faire un “tapis” confortable mais ne construit pas de nid comme le fait l’espèce européenne. La femelle y pond une demi-douzaine d’œufs et couve elle-même durant deux semaines. Les deux parents (ils sont monogames) nourrissent les jeunes, trois semaines, avant leur envol.

Taxonomie et sous-espèces

La nidification très différente de celle du Troglodyte mignon est un des éléments qui confirme que le Troglodyte familier n’est qu’un lointain cousin de ce dernier qui devrait, pour cela, changer de genre. Le Troglodyte familier garderait le genre Troglodytes et le Troglodyte mignon deviendrait Nannus.

Plus de trente sous-espèces sont décrites et plusieurs groupes de sous-espèces sont proposés en espèces distinctes. Sur le terrain, les extrêmes paraissent différents en chant et en forme, parfois en plumage, mais les études montrent que les intermédiaires sont nombreux et que la découpe en plusieurs espèces reste difficile à appliquer pour l’instant (au stade actuel des connaissances). Voyez quelques sous-espèces illustrées plus bas.

Plusieurs anciennes sous-espèces sont désormais classées en espèces distinctes : le Troglodyte de Cobb (îles Malouines), le Troglodyte de Socorro (île de Socorro, Mexique), le Troglodyte de Clarion (île de Clarion, Mexique) et le Troglodyte à sourcils roux (Amérique centrale).

[Espèce Nº902 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

 

Photos et textes © Valéry Schollaert 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

One thought on “Troglodyte familier – Troglodytes aedon

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s