Zostérops à bec fort – Heleia crassirostris

Espèce endémique Niveau 2* (“classique”) – publiée le 15 mai 2020
Ecolodge_indonesia_logo_smallPage complète publiée avec ECOLODGES INDONESIA
Famille des Zosteropidae (zostérops)
En anglais : Thick-billed White-eye in English

Heleia_crassirostris_main_ecolodge_mbeliling_flores_indonesieCe zostérops au plumage aussi original que sa forme n’existe que sur deux petites îles de la Sonde, Sumbawa et Florès. Il est considéré comme peu commun ou rare, malgré sa présence en zones dégradées et à presque toutes les altitudes. Il n’est pas classé comme menacé, mais certainement en diminution : il vit dans les forêts et les boisements, milieux souvent détruits au profit d’activités humaines, notamment des plantations qui ne lui conviennent pas.

Cet oiseau est très peu étudié. Ni le régime alimentaire ni la reproduction ne sont connus.

Comment trouver un oiseau peu commun ou rare ?

La plupart des espèces endémiques qui sont difficiles à trouver ont des populations faibles car les surfaces du milieu qui leur convient ont été gravement réduites ou celles-ci ont été dégradées, ne convenant plus tellement aux espèces originelles. C’est ainsi que lorsqu’on recherche de tels endémiques, le plus gros défi est d’atteindre un endroit où le milieu convient encore ; rencontrer l’oiseau est alors souvent une “formalité”. Le voir bien et le prendre en photo est une autre histoire et dépend du comportement de l’oiseau. Même une bouscarle très commune peut-être difficile à photographier ; c’est sans rapport avec le statut d’endémique rare.

Il y a toutefois des oiseaux qui semblent rares ou peu communs même dans leur milieu. Ce sont des exceptions et, selon Birds of the World, c’est le cas du Zostérops à bec fort qui est dit “generally rare to uncommon“. Trouver ces oiseaux sans l’aide d’un guide ou sans une information spécifique peut alors être une question de grande chance.

Nous n’avions jamais vu cet oiseau avant d’atteindre l’Écolodge Mbeliling et, si nous espérions le trouver, nous ignorions totalement où le chercher. Dans la forêt, certes. mais où exactement ?

Comme expliqué à la page de l’endémique menacé Monarque de Florès, il y a une zone forestière riche en oiseaux qui commence à quelques dizaines de mètres des chalets du lodge, et nous avons la chance de voir ou entendre cette petite merveille de la nature à presque chaque séance d’observations. Nous avons constaté que ces monarques vivent presque toujours dans des rondes de passereaux forestiers, surtout avec des rhipidures et des zostérops dont le Zostérops à bec fort. Une fois le chant du monarque mémorisé, il nous suffisait d’attendre et d’écouter attentivement pour constater la présence du zostérops. C’est un oiseau discret, mais peu farouche. Il bouge tout le temps et dans les lumières difficiles des sous-bois denses, la qualité est évidemment limitée ; jugez-en sur quelques images, toutes prises à moins de 300 mètres du lodge, ci-dessous.

Heleia_crassirostris_2_ecolodge_mbeliling_flores_indonesie

Heleia_crassirostris_1_ecolodge_mbeliling_flores_indonesie

Heleia_crassirostris_3_ecolodge_mbeliling_flores_indonesieNous ne savons pas exactement quelle est la situation ailleurs sur Florès, mais nous avons trouvé le lieu idéal pour observer notre zostérops assez particulier ! 

Cela permet notamment de découvrir des détails de son mode de vie non publiés. Par exemple, nous avons constaté que son bec fort servait notamment à capturer des insectes de taille supérieure.

Heleia_crassirostris_4_ecolodge_mbeliling_flores_indonesie_insecteLa recherche d’images peut parfois apporter des informations à la science. Avec le Rhipidure à calotte brune, nous avons un exemple encore plus spectaculaire puisque nous avons suivi, pour la première fois, la vie des jeunes au nid depuis leur premier jour jusqu’à leur envol.

MISE À JOUR DU 17 MAI

Nous ne mettons habituellement pas nos pages à jour si vite après publication, mais c’est un cas spécial. Alors que nous suivions la nidification d’un couple de Rhipidure à calotte brune comme expliqué ici, nous avons observé un juvénile tout frais de Zostérops à bec fort  (photo ci-dessous).

Heleia_crassirostris_10_ecolodge_mbeliling_flores_indonesia_juvenileIl était juste au-dessus de nous et ne semblait absolument pas dérangé par notre présence. Les adultes chassaient les insectes autour de nous et paraissaient tout aussi confiants : un net contraste avec les Rhipidures à calotte brune.

Heleia_crassirostris_11_ecolodge_mbeliling_flores_indonesia_adulteNous avons suivi des yeux un des adultes et il apporta rapidement de la nourriture à deux juvéniles. Selon leur plumage duveteux, ils ont quitté le nid seulement depuis quelques heures.

Heleia_crassirostris_13_ecolodge_mbeliling_flores_indonesia_juveniles_fedLe premier juvénile que nous avons vu était encore sur sa branche mais il effectua un petit vol vers les deux autres pour réclamer également sa pitance : il y avait donc bien trois jeunes ce jour-là. On dirait que le rhipidure et le zostérops ont vu leurs rejetons s’envoler au même moment…  un grand moment d’ornithologie pour nous !

Heleia_crassirostris_14_ecolodge_mbeliling_flores_indonesia_juveniles

Ecolodge_indonesia_logo_small

Valéry Schollaert et Marinella Mejia

 

 

Taxonomie

Espèce monotypique (parfois séparée en deux sous-espèces très faiblement différenciées entre Sumbawa et Florès) très distincte des autres zostérops. Elle a parfois été placée dans le genre Lophozosterops, mais il semble que ce genre ne soit pas valide. Il faut le fusionner avec Heleia pour que ce dernier soit monophylétique.

[Espèce Nº866 du projet d’encyclopédie holistique]

VOICI LES AUTRES PAGES SUR DES OISEAUX DE L’ÉCOLODGE MBELILING

Cliquez ici pour voir les paysages et notre description de l’écolodge Mbelilingthumbnail_mbeliling_ecolodge_flores_indonesia_fruitdove

Ecolodge_indonesia_logo_small

spprevious
spsuivante

sommaire

ForumFormationOrnitho

 

 

 

FormationOrnitho

lexique

 

 

 

articledidentification

Photos et textes ©Valéry Schollaert 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

One thought on “Zostérops à bec fort – Heleia crassirostris

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s