Zostérops de Whitehead – Zosterornis whiteheadi

Espèce simple – publiée le 24 mars 2020
Publication complète – Famille des Zosteropidae (zostérops)
En anglais : Chestnut-faced Babbler in English

Ce beau petit oiseau est endémique à l’île de Luçon (Philippines) où il est localement commun à abondant dans les forêts de montagne, surtout lorsqu’elles abritent de nombreuses mousses. Il accepte aussi les pinèdes typiques du nord de l’île. On le trouve jusqu’à 2600 mètres, rarement sous les 800 mètres.

Anciennement classé dans la Timaliidae, cet oiseau original n’a trouvé sa place parmi les zostérops que vers 2007 – 2011 avec des études génétiques qui montrent sans équivoque qu’il n’est pas une timalie mais un zostérops.

Le cas est toutefois très intéressant. En effet, sur le terrain, il est absolument évident qu’il s’agit d’un zostérops. Que ce soit la forme, l’attitude individuelle, le comportement des groupes, les cris de contact, le chant, sans parler du cercle oculaire, c’est juste un gros zostérops. De plus, son régime alimentaire composé de baies, de fruits et de petits invertébrés rappelle celui des Zosterops classiques.

Cela rappelle que la plupart des oiseaux, dans le passé, ont été décrits sur base de “spécimens”, concrètement de cadavres taxidermisés, et que ceux-ci ne permettent absolument pas de visualiser le comportement, les stratégies de chasse, la forme réelle (la forme du corps du spécimen dépend en partie du taxidermiste) ni, bien sur, la voix.

Cette manière d’agir, qui existe malheureusement encore, n’a plus aucun sens dans un monde moderne où diverses technologies peuvent facilement conserver des informations bien plus pointues que ce que peut véhiculer un cadavre.

Taxonomie et sous-espèces

Cette espèce est très distincte, et mérite certainement d’être la seule dans le genre Zosterornis ; les quatre autres espèces actuellement classées dans ce genre, toutes endémiques des Philippines, sont assez homogènes et un nouveau genre devrait être créé pour les y classer.

Deux sous-espèces sont décrites, les oiseaux du sud-est de l’île de Luçon ont des traits noirs qui bordes les parotiques et la calotte.

 

[Espèce Nº814 du projet d’encyclopédie holistique]

sppreviousspsuivante

ForumFormationOrnitho

sommaire

 

 

 

FormationOrnitho

articledidentification

Photos et textes © Valéry Schollaert 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s