Traquet à ventre roux – Thamnolaea cinnamomeiventris

Espèce simple – publiée le 15 août 2020
Publication complète – famille des Muscicapidae (rossignols, traquets, gobemouches…)
En anglais : Mocking Cliff-Chat in English

Ce grand traquet au plumage attractif s’observe dans une répartition vaste mais très fragmentée depuis le Sénégal jusqu’au Soudan mais elle est plus continue depuis l’Érythrée jusqu’en Afrique du Sud. Il vit dans les zones munies de rochers et d’arbres. Très localement, il vit dans les roches sans arbres (en Érythrée) et peut parfois s’adapter aux constructions humaines en pierres.

Son régime est mixte avec beaucoup d’invertébrés trouvés au sol, entre les rochers et dans les branchages, ainsi que des fruits, notamment des figues.

Le nid est installé dans une cavité dans les rochers ou dans un nid en boue d’un autre oiseau (souvent une hirondelle). Il n’hésite pas à chasser agressivement les occupants d’un nid pour prendre leur place. Il aménage la cavité ou le nid volé avec diverses matières végétales ainsi que des poils. La reproduction se déroule de la même manière que chez le Traquet d’Arnot.

Taxonomie et sous-espèces

L’ex-“traquet demi-roux” a été classé dans le même genre mais la génétique a montré qu’il était plus proche de Monticola ; pour cette raison, son nom français est même devenu Monticole demi-roux. Le Traquet à ventre roux est donc seul dans le genre Thamnolaea.

Il y a une dizaine de sous-espèces décrites. Certaines ont la tache blanche et d’autres pas. Le roux est plus ou moins foncé et certaines ont la ligne claire délimitant le roux du ventre et le sombre de la poitrine bien marquée alors que certaines ne l’ont pas ou presque pas.

Plus spectaculaire, certains oiseaux d’Afrique occidentale et du Soudan ont la calotte blanche. Ces individus sont vus côte à côte avec des oiseaux à calotte noirâtre. La signification de ces observations n’est pas encore claire. Des auteurs proposent de les séparer en espèces distinctes mais d’autres estiment que ce ne sont que des variantes individuelles n’ayant pas de signification taxonomique. Vu les zones reculées où vivent les oiseaux à tête blanche (Soudan, Sahel…), nous n’avons pas d’expérience de terrain pour prendre parti dans ce désaccord. La théorie de deux espèces est cependant renforcée par un plumage des femelles qui accompagnent les mâles à tête blanche qui est dit “distinct” par les rares observateurs les ayant rencontrées. Celle-ci serait plus rousse sur la poitrine.

[Espèce Nº958 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

 

Photos et textes © Valéry Schollaert 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

One thought on “Traquet à ventre roux – Thamnolaea cinnamomeiventris

  1. Très différent du Traquet de Arnot par son ventre roux, son croupion et la bande rousse sur le dos. Elle a toutefois la bande blanche sur l’aile.

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s