Des pages sponsorisées d’oiseaux du lac Atitlán

Bonjour à tous !

Fin 2022, nos projets ont rencontré un succès significatif au Guatemala. En deux mois, nous avons travaillé avec trois partenaires qui sponsorisent nos pages et des prolongations sont prévues avec les trois. Rappelons que nous avons des projets à plus long terme au Mexique, mais que tout dépend du visa de travail de Marinella, qui est actuellement aux Philippines. Elle a été reçue à l’ambassade le 12 janvier passé, son dossier est accepté, mais il manque son deuxième prénom sur un des documents officiels venant du Mexique, et à cause de ce détail insignifiant, la décision finale est repoussée… vive la bureaucratie…

Avec le nombre croissant de sponsors, il est temps de mieux organiser et présenter ces pages. Commençons avec la liste des partenaires les plus récents et les liens directs vers les pages qu’ils ont sponsorisées. Les quatre partenaires les plus récents n’ont pas encore de page descriptive. Nous y travaillons.

Hotel El Amigo – Panajachel (Sololá, Guatemala)

Au 12 janvier, deux pages en français sont disponibles, d’autres arrivent rapidement. La zone est très riche en oiseaux aquatiques et en migrateurs nord-américains ; la troisième espèce a été ajoutée le 19 janvier.

  1. Foulque d’Amérique
  2. Petit Fuligule
  3. Paruline à calotte rousse

IMAP (Instituto Mesoamericano de Permacultura) – San Lucas Tolimán (Sololá, Guatemala)

Voici les quatre premières fiches, au moins autant seront publiées dans les semaines qui viennent ! Un partenaire unique. Un institut de permaculture qui s’ouvre à l’écotourisme.

  1. Saltator du Mexique
  2. Moqueur des savanes
  3. Ptilogon cendré
  4. Tyranneau gobemoucheron
  5. Colibri à queue singulière
  6. Viréo mélodieux

Hôtel TolimánSan Lucas Tolimán (Sololá, Guatemala)

Nous avons de grands projets avec cet hôtel, disons-le, paradisiaque, et cette liste n’est qu’un début. Préparez-vous à en prendre plein les yeux !

  1. Passerin nonpareil
  2. Moucherolle noir
  3. Cardinal à poitrine rose
  4. Paruline de Townsend
  5. Oriole maculé
  6. Pic maculé

Cabañas Chaac, Xpujil (Calakmul), Campeche, Mexique

Voici où nous pensons nous installer à plus long terme ! Les cabanes Chaac ont déjà plus de pages sponsorisées que tous nos autres partenaires. D’autres sont en construction et arriveront même avant que nous retournions au Mexique.

  1. Dindon ocellé
  2. Toucan à carène
  3. Araçari à collier
  4. Motmot à sourcils bleus
  5. Ariane candide
  6. Conure naine
  7. Tyran de Couch
  8. Tyran olivâtre
  9. Tyran tigré
  10. Bec-en-arc cendré
  11. Tityre à tête noire
  12. Viréo jaune-verdâtre
  13. Oriole masqué
  14. Quiscale chanteur
  15. Quiscale à longue queue

D’autres sponsors majeurs plus anciens vont avoir le plaisir de découvrir que leurs fiches sont modernisées et circuleront à nouveau sur les réseaux sociaux.

Découvrez ou rappelez-vous de cet hôtel en pleine forêt indonésienne qui nous accueillit en 2020, durant des mois, alors que le monde était largement confiné : Mbeliling Mountain Ecolodge.

Sans doute le plus grand regret de la décennie pour nous… Bangkong Kahoy était LE site philippin où nous allions nous installer avant que la fermeture des frontières liée à la pandémie change tous nos plans.

Valéry Schollaert, hôtel El Amigo, Panajachel, Guatemala, 14 janvier 2023

Le bateau régulier San Lucas Tolimán – Panajachel vient me chercher sur le petite jetée en bois située en face de l’IMAP. J’ai donc évité la colline pentue entre l’institut et San Lucas.

Cette année 2023 sera pleine de surprises !

Cette “prophétie” est évidemment facile à voir, vu le nombre de sujets sur lesquels nous nageons en pleine incertitude. Certaines personnes peuvent toutefois optimiser leurs chances de s’en sortir positivement, notamment en s’assurant d’être en meilleure forme pour passer au travers des difficultés. Comment faire ? Voyez dans ma vidéo de vœux pour 2023.

L’année commence en fanfare avec la naissance d’un colibri très mal connu au sanctuaire des oiseaux de L’IMAP, un nouveau partenaire de l’Encyclopédie Holistique. Voici la vidéo qui vient d’être publiée sur ce Colibri à queue singulière avec une partie de la reproduction. Continuez à nous suivre : bientôt vous verrez les jeunes hors du nid.

Notre formation sur les oiseaux de France, qui en est à la 11ème leçon, cartonne et nous passons à la vitesse supérieure. Un nouvel outil très didactique vient d’être mis en ligne : une liste des oiseaux étudiés lors de la formation. De plus, des tableaux simplifiés sur l’identification des oiseaux sont désormais offerts sur Flickr. Le premier concerne les non-passereaux des jardins de France et de Belgique ; voici le deuxième avec les plus petits passereaux des jardins de France et de Belgique.

Concernant nos projets, le suspens est entier puisque tout dépend du permis de travail mexicain de Marinella, comme expliqué dans cette vidéo. Nous espérons donc que nous allons vous montrer de belles choses du Mexique très bientôt, mais rien n’est encore certain…

Dans tous les cas, nous continuerons à vous parler de l’Ukraine, des pandémies, des problèmes globaux comme l’extinction de la biodiversité, etc.

Valéry Schollaert, IMAP, San Lucas Tolimán, Guatemala, 3 janvier 2023

Voyez les nouvelles photos de la Paruline de Townsend prise à l’hôtel Tolimán en cliquant ici

Nos cadeaux de fin d’année ! Nouveaux panneaux didactiques…

À l’occasion de Noël, nous proposons trois publications qui devraient vous plaire. La première et celle qui devrait avoir le plus d’impact sur le long terme : des panneaux didactiques pour identification les oiseaux facilement ! Le premier concerne les non-passereaux des jardins de France et de Belgique. Cliquez sur l’image pour la voir en très grand !

Cette idée et les deux autres ont été présentées dans la vidéo de Noël que voici.

Il s’agit d’un JEU DE PHOTOS MYSTÈRES et d’une article sur la PHOTOGRAPHIE DES OISEAUX AU BRIDGE.

Nos leçons sur les oiseaux de France continuent, nous avons atteint 10 leçons, 52 espèces et le début des “non-passereaux”… c’est un des bons moments pour prendre le train en marche si vous n’avez pas commencé avec nous au début.

Voici les liens directs vers toutes les pages d’exercices dans lesquelles les vidéos sont incrustées: page 1 – page 2 – page 3 – page 4 – page 5 – page 6 – page 7 – page 8Page 9Page 10.

Les observations au Guatemala se passent bien, soyez attentifs, une “piaf” trèèèèèès spécial vous sera proposée pour la nouvelle année et notre anniversaire de 5 ans !

Pour l’instant, quatre espèces guatémaltèques sont en ligne :

Les trois premières sont de l’hôtel Tolimán et le saltator est de l’IMAP (Institut de Permaculture). Rappelons ce qu’est la permaculture ici. Une nouvelle page d’accueil sera mise en ligne le 1er janvier avec l’espèce suivante de l’IMAP ; d’ici là, un ou deux oiseaux de l’hôtel Tolimán devraient être mis en ligne. Suivez-nous sur les réseaux pour ne rien rater !

Bonne fin d’année !

Valéry Schollaert, IMAP, San Lucas Tolimán, Guatemala, 28 décembre 2022

>>>> Mon Flickr atteint 70 images et les première photos ont atteint 1000 vues <<<<

Saltator du Mexique à l’IMAP : voyez sa fiche ici

Plusieurs projets guatémaltèques au-delà des espérances !

J’ai passé 12 jours très agréables à l’hôtel Tolimán et grâce à ça, 6 pages sponsorisées d’oiseaux arrivent. Deux sont déjà en ligne : le Passerin nonpareil et le Moucherolle noir.

Voyez la fiche de ce magnifique migrateur ici

Le moucherolle a même une vidéo sur Flickr. L’oiseau sur le bandeau, en haut à droite, vient du même lieu et appartient à la même famille, c’est l’Élénie à ventre jaune.

Suivez nos publications attentivement, les espèces qui arrivent ont des couleurs splendides ! Les dirigeants de l’hôtel Tolimán adorent mon travail et souhaitent que j’en fasse bien plus, mais tout comme l’hôtel El Amigo, il est complet jusqu’en janvier. Toutefois, l’hôtel Tolimán collabore avec diverses organisations très sympas qui apportent du très positif pour l’humain et la nature. Ainsi, la propriétaire, Chati, que je vous présenterai en vidéo en janvier prochain, m’a dégoté la solution parfaite : je vais passer la période de fête dans un centre de permaculture, l’IMAP !

Voir l’IMAP sur Facebook

Je me suis rendu depuis l’hôtel Tolimán à vélo jusqu’à l’IMAP, ce n’est qu’à 4 km.

Départ de l’hôtel Tolimán vers l’IMAP, ce vendredi 16 décembre à midi

Toutefois, c’est un dépaysement : le centre est loin de la ville, au calme, entouré d’une dizaine de voisins qui travaillent en permaculture aussi ou, au moins, en bio. Vous ne connaissez pas la différence ? Lisez ici mon article sur la permaculture !

Tout est donc vert, peu pollué, et les berges du lac ont gardé la végétation naturelle, assurant de l’eau plus propre qu’ailleurs.

Vue sur le lac Atitlán depuis l’IMAP

Une petite île ou presque-île, je n’ai pas encore visité, est conservée comme sanctuaire pour les oiseaux. Je me réjouis d’y aller observer !

L’entrée du sanctuaire des oiseaux, le colibri qui illustre le panneau, avec sa longue queue, semble bien intéressant !

Tout ça est déjà bien attrayant et encore plusieurs bonnes surprises m’attendaient. D’abord, j’ai reçu une chambre très spacieuse avec trois lits, une grande étagère bien pratique et un coin salon parfait pour travailler, avec une table, une chaise de bureau et une vue qui domine les plantations de fruitiers et une vue sur le lac. C’est quasi paradisiaque…

L’idée de travailler ici jusqu’au 6 janvier est une perspective bien agréable !

Le centre propose des séminaires, des outils pédagogiques, des actions de sensibilisation. Je m’y attendais, et je n’ai évidemment pas encore pu juger de la qualité du travail, mais la première impression est positive. La bonne surprise suivante vient des infrastructures : très écolo, dans mon style. Tout a l’air bien pensé, jusqu’aux toilettes sèches, une “rareté”, je n’en ai plus vues depuis Bangkong Kahoy aux Philippines, début 2020.

Divers objets et affiches indiquent que des activités pédagogiques ont eu lieu récemment, mais je n’aurai pas l’occasion de participer car la plupart du personnel sera en vacances pour les fêtes de fin d’année. À droite, les toilettes sèches (baño seco, littéralement “bain sec”).

La troisième bonne surprise m’est apparue lorsque je me suis promené jusqu’à l’entrée du sanctuaire, j’ai rencontré Chico, un des voisins qui produit bio et vend ses fruits et légumes au quotidien. Je pourrai donc facilement me ravitailler durant tout mon séjour. Il manquait les avocats dont je raffole, mais il m’a promis qu’il en aura régulièrement.

Chico et les produits qu’il expose pour vendre aux passants

Voilà donc une fin d’année qui s’annonce très intéressante, avec plein de publications directement liées à la nature, à la permaculture et aux oiseaux qui s’y rencontrent ; mais aussi avec des vidéos sur divers sujets, y compris des cours d’ornithologie. Voyez les dernières ci-dessous. Tout d’abord, ne ratez pas cette analyse sur la domestication qui semble très appréciée selon les nombreux commentaires des trois premiers jours.

Ensuite, ne ratez pas cette mise au point concernant le lien entre les vagues de froid hivernales et le réchauffement climatique. Faites circuler pour lutter contre le climatoscepticisme qui augmente, malheureusement.

La formation sur les oiseaux de France voit son succès augmenter, avec une quinzaine de participants aux exercices sur la dernière leçon. Voici les liens directs vers toutes les pages : page 1 – page 2 – page 3 – page 4 – page 5 – page 6 – page 7 – page 8

À très bientôt ici et sur les réseaux sociaux !

Valéry Schollaert, IMAP Guatemala, San Lucas Tolimán (Sololà), Guatemala, 16 décembre 2022

Le Pic glandivore n’a pas encore sa fiche sur notre site, mais cette photo a été prise dans une forêt proche de San Lucas Tolimán. Il fait partie de plus des 50 espèces qui existent ici et n’ont pas encore de fiche dans l’Encyclopédie Holistique. Nous découvrirons ensemble quels oiseaux seront assez coopératifs pour permettre de belles photos…

Les pages sponsorisées guatémaltèques arrivent !

Cette fin d’année est mouvementée mais voici au moins un bonne nouvelle : j’ai reçu deux premières invitations pour publier des pages sponsorisées. C’est l’hôtel El Amigo de Panajachel qui a accepté mon offre en premier dans le pays, mais ses disponibilités sont limitées en décembre (haute saison) donc nous avons reporté le projet à janvier 2023. Voyez les détails dans une première fiche, la Foulque d’Amérique. Un oiseau commun mais, vous verrez, c’était la première espèce guatémaltèque toute désignée vu les circonstances !

Parmi les circonstances, il y a le changement obligé d’appareil photo qui est raconté dans la vidéo ci-dessous.

Voyez aussi le premier oiseau au chant spectaculaire, filmé et enregistré avec le nouvel appareil, sur Flickr.

La première mission est donc basée sur le bord du lac Atitlán (photo du lac en haut) mais pas à Panajachel. Je suis dans la petite ville de San Lucas Tolimán. J’ai la chance de passer dix jours dans le magnifique hotel Tolimán, du nom du volcan le plus proche. C’est un établissement raffiné avec un très grand jardin et une vue sur le lac.

L’agencement est bien pensé avec une pelouse permettant aux clients de profiter d’un espace agréable et des parcelles de buissons denses qui accueillent beaucoup d’oiseaux. Au fond, une colline couverte d’un boisement naturel.
L’hôtel est truffé de petits coins sympas pour se reposer, discuter, admirer le paysage ou attendre des oiseaux à photographier !
Le restaurant surplombe la piscine, les jardins et offre une vue sur le lac.

Je suis donc dans d’excellentes conditions pour profiter de la région et rechercher activement les beaux oiseaux qui vivent dans la région, notamment sur les volcans.

Ces dernières semaines, en France, nous avons beaucoup parlé de corrida vu la tentative, initiée par Aymeric Caron, de la faire interdire en France. J’ai publié une vidéo, que voici, qui met en avant les points principaux du débat et, surtout, qui montre que ce n’est que l’arbre qui cache la forêt…

Noël se rapproche, et on voit à nouveau des tentatives pour tuer cette fête qui est pourtant majeure dans la culture européenne. Je vous propose de voir ou revoir et partager cette vidéo, publiée le 24 décembre 2021 depuis la ville de Mexico, qui est plus que jamais d’actualité. Sous la pression, notamment, de l’Union Européenne, on voit que les interdictions ou restrictions des crèches dans les lieux publics, des marchés de Noël et des rejets du sapin décoré de boules traditionnelles sont de plus en plus fréquentes. Pourquoi font-ils ça ? Faut-il se réjouir ou s’en inquiéter ? La réflexion que je propose dans ma vidéo devrait enrichir le débat.

Suivez donc attentivement notre site et les réseaux sociaux pour ne pas rater les nombreuses pages qui arrivent, des nouvelles de spécialités du Guatemala ou de grosses mises à jour d’anciennes pages pour les moderniser avec des photos récentes.

Valéry Schollaert, Hotel Tolimán, San Lucas Tolimán, Sololá, Guatemala, 7 décembre 2022

Mise à jour du 11 décembre, deux pages sponsorisée et une vidéo sont publiées !

Voici l’Ariane à couronne azur, le premier oiseau photographié dans le potager bio de l’hôtel Toliman. La fiche, que vous pouvez découvrir ici, a été mise à jour récemment, donc elle ne fera pas partie des pages sponsorisées par l’hôtel. Il y a suffisamment de beaux oiseaux pour en choisir d’autres.

Ma toute dernière vidéo concerne le réchauffement climatique. Elle a été tournée dans les jardins de l’hôtel, l’occasion de joindre l’utile à l’agréable. Profitez-en !

Passage en prison ! Formation sur les oiseaux de France, 8 milliards d’humains…

Je vous invite à voir cette vidéo pour découvrir une mésaventure qui m’est arrivé du 9 au 11 novembre passé.

La vidéo a été publiée le 13 novembre. Au 16 novembre au matin, nous avons reçu 1065 euros pour nous aider, soit plus d’un tiers de la somme nécessaire. C’est un excellent début, nous espérons que vous allez continuer les dons et GRAND MERCI à ceux qui ont déjà participé. Rappel du lien direct vers Tipeee.

Notre formation sur les oiseaux de France continue malgré tout ! Déjà 4 leçons sont en ligne et vous apprennent à connaître 16 espèces. Voici les liens directs :

  1. Mésanges à barres alaires
  2. Mésanges sans barre alaire, rémiz, orite
  3. Roitelets et accenteurs
  4. Moineaux et troglodyte

Enfin, nous avons dépassé les 8 milliards d’humains. C’est évidemment un palier symbolique, sans plus, qui ne change rien au problème de fond de la surpopulation d’humains, problème qui est analysé dans la vidéo ci-dessous.

Au vu de la situation expliquée dans la vidéo concernant ma détention, les pages d’oiseaux sont provisoirement à l’arrêt. Lorsque les problèmes administratifs seront réglés, nous verrons comment reprendre un nouveau rythme de travail.

Salutations depuis la frontière guatémaltèque…

Valéry Schollaert, Frontera Corozal (Chiapas), Mexique, 16 novembre 2022

Programme d’activités à Xpujil, oiseaux de France, Twitter, manger des insectes…

Nous avons publié un programme provisoire pour permettre aux nombreux touristes qui viennent ici de découvrir la faune, en particulier les oiseaux. Il y a diverses possibilités à pied, notamment dans les sites dont je vous parle souvent lorsque je publie les récits de rencontre avec les oiseaux, ici : la colline (avec la “clairière de l’organiste) et la “forêt des moustiques”. Nous avons aussi acheté des vélos pour offrir la possibilité de les louer ou d’organiser des excursions guidées en deux-roues, ce qui ouvre une multitude de possibilités de visites de sites passionnants, naturalistes et ornithologiques.

Depuis le 3 septembre, j’ai guidé 8 fois, le plus souvent des couples, parfois des individus seuls et des groupes de trois à cinq personnes. Jusqu’ici, ce sont des personnes qui n’ont pas l’habitude de ce genre d’activités, voire qui faisaient leur première séance d’observations dans la nature. Pour l’avenir, il faudra attirer ici les naturalistes et les encourager à rester plus que deux jours à Xpujil. En effet, 95% des visiteurs restent deux nuits, juste le temps d’aller visiter les ruines de Calakmul. Ils passent à côté de toute la richesse de la nature !

Un nouveau programme sera publié pour 2023, selon la situation administrative de Marinella et, si elle parvient à obtenir son permis de travail, le succès de son restaurant végétalien à Xpujil.

Vous savez sans doute que Twitter a été racheté par Elon Musk, c’est l’occasion de vous signaler que mon compte Twitter monte de plus en plus vite… et, plus important, vous montrez les principales motivations d’Elon Musk pour ce rachat. Certains y voient le “messie” qui offre la liberté d’expression aux internautes, d’autres y voient un dangereux populiste, complotiste et l’Union Européenne s’inquiète. Qu’en est-il vraiment ? Voici ma vidéo.

Enfin, pour ceux qui n’auraient pas suivi ma chaîne Youtube ou Odysee, je vous propose les liens directs vers les nouvelles vidéos :

Cette dernière vidéo est le point de départ d’une formation sur les oiseaux de France conçue pour le groupe Facebook LES INCONDITIONN’AILES ORNITHOLOGIE. Vous pouvez aller voir l’exercice et le corrigé ici directement.

À bientôt !

Valéry Schollaert, Cabañas Chaak, Xpujil (Campeche), Mexique, 31 octobre 2022

Découvertes sans plume, visite guidée, rationnement et liste d’oiseaux…

Les sept oiseaux ci-dessus sont extraits de la liste des oiseaux de Xpujil que vous pouvez retrouver ici. Au 6 septembre, nous en sommes à 22 espèces sur les 100 promises d’ici à fin novembre. La 19ème a été observée dans le cadre d’une première visite guidée ! Malgré une météo capricieuse, cette balade fut un succès pour les oiseaux en général, pour la photo du jour en particulier (l’Organiste de brousse) mais aussi avec une surprise non ornithologique. En effet, les deux voyageurs que j’ai emmenés voir les oiseaux dans la forêts, Lucile et Clément, sont des passionnés de divers centres d’intérêt dont l’archéologie qui est une spécialité de Clément.

Voici des morceaux de poteries datant de l’époque précolombienne trouvé par Clément dans la clairière

Avec ses yeux affûtés, il a trouvé une quantité qui me semble impressionnante de morceaux de poterie, des céramiques, des pierres taillées et colorées… mes mots sont probablement simplistes mais j’avoue ma totale ignorance dans ce domaine. Je comprends cependant que ça puisse intéresser.

Lucile et Clément organisent la photo. Ils placent une boussole et une pièce de monnaie à côté des pierres photographiées pour garder des traces précises de la direction et de la taille des objets.

Ce qui est remarquable, c’est d’avoir trouvé tout ça en surface. En réalité, c’est dans une clairière artificielle récente. Les pluies torrentielles de ces derniers jours ont érodé le sol qui a été mis à nu ; c’est ainsi qu’ont été révélés ces objets anciens. Il est probable que des fouilles approfondies à cet endroit seraient productives.

Voici une photo de la clairière en question ; la photo est prise le 6 septembre

Je suis retourné le 6 septembre, à vélo et je suis arrivé bien plus tôt que lors de la balade à pied du 3 septembre, Les oiseaux étaient nombreux. Sur le trajet, j’ai photographié mon premier Coulicou à bec jaune à Xpujil.

Voyez plus de détails sur cette observation sympathique dans la page “100 oiseaux de Xpujil“.

Plus spectaculaire, il y avait un groupe d’au moins 30 singes-araignées visibles depuis la clairière ! Cette espèce est en danger d’extinction et la sous-espèce locale est même classée en danger critique d’extinction. Le parc de Calakmul est évidemment un atout majeur pour la sauvegarde de l’espèce.

Singe-araignée de Geoffroy (Ateles geoffroyi) de la sous espèce A. g. vellerosus qui vit dans le nord de la répartition. La population a diminué de 80% en 45 ans, ce qui explique son classement en “critically endangered”.

Alors que je profite d’une nature généreuse dans un contexte agréable, je vois que l’Europe s’enfonce dans diverses crises que je regarde avec attention mais aussi avec le recul nécessaire pour exprimer avec calme les informations les plus importantes qui peuvent aider les habitants de ce continent à limiter l’impact négatif de la situation sur leur vie quotidienne. Cette fois, j’ai abordé le problème des rationnements d’énergie, des éventuelles pénuries et des prix qui s’annoncent délirants pour cet hiver, notamment celui de l’électricité. Je vous propose, dans une petite vidéo, quelques idées qui peuvent, étonnamment me diront certains, améliorer votre santé tout en diminuant vos dépenses ! Voici.

Depuis début août, je vous propose des pages comparatives hebdomadaires pour aider à l’identification d’oiseaux semblables en Europe. Nous avons les nouvelles pages suivantes :

Alouettes des champs & lulu et cochevis
Les canards de surface

>>>>>>> Voici la liste complète des images comparatives <<<<<<<

À très bientôt !

Valéry Schollaert, Cabañas Chaak, Xpujil (Campeche), Mexique, 7 septembre 2022

La solution à Xpujil ? Ornithologie : identification des barges.

Vous savez probablement que je cherchais un bon travail et un lieu où me baser pour développer mes projets d’écotourisme. J’avais trouvé une excellente opportunité à Bangkong Kahoy en février 2020 mais, en mars 2020, alors que je voyageais avec ma compagne (Marinella) en Indonésie, les Philippines ont fermé leurs frontières et n’ont pas rouvert jusqu’à récemment. De plus, aujourd’hui, seuls les… “injectés” peuvent entrer, donc pas moi. Voici un nouveau blog personnel qui raconte tout ça et regroupe les vidéos qui apportent divers détails sur cette interminable aventure.

Après plus de deux ans de voyage, peut-être ai-je enfin trouvé un lieu où travailler et offrir une solution pour que Marinella puisse me rejoindre au Mexique : les Cabañas Chaac de Xpujil. J’explique tout ça dans une nouvelle vidéo que voici.

Comme expliqué dans cette vidéo, le 16 août je vais vous proposer une liste de 100 espèces en 100 jours vues à Xpujil, dans les jardins des cabanes, dans la petite ville et aux alentours. D’ici là, voici déjà les nombreuses publications et images proposées en partenariat avec Chaac.

Cliquez ici pour ouvrir le catalogue de photos et de vidéos

Une vidéo du Dindon ocellé et une autre vous montrant l’approche d’un drôle d’animal sans plume mais bruyant ont été ajoutées sur Flickr, ainsi que des grandes images des espèces suivantes :

Dans le cadre de ma nouvelle tâche d’administrateur du groupe LES INCONDITIONN’AILES ORNITHOLOGIE, j’ai lancé une série de pages comparatives didactiques pour l’identification d’espèces similaires, typiquement les pages les plus appréciées. C’est dans ce cadre que je vous propose une comparaison entre la Barge à queue noire et la Barge rousse.

Le site en anglais devrait être lancé “officiellement” le 16 août, avec la liste quotidienne de Xpujil, et un groupe Facebook sur les oiseaux du Mexique en anglais et en espagnol créé pour l’occasion.

Concernant l’actualité, voici mon analyse sur les feux de forêts qui font rage en France en ce moment.

À bientôt !

Valéry Schollaert, Cabañas Chaac, Xpujil (Campeche), Mexique, 11 août 2022

Du Dindon ocellé aux voitures électriques…

Grâce à la collaboration de trois frères qui travaillent dans le tourisme à Xpujil (Campeche) au Mexique, Oscar, Manuel et Miguel, je peux progressivement professionnaliser l’Encyclopédie Holistique comme je le souhaitais tout en publiant mes vidéos de fond et d’actualité. Il y a tellement de publications que si vous ne nous suivez pas sur les réseaux sociaux, vous risquez d’être perdus !

L’énorme Parc National de Calakmul (plus de 700.000 hectares) protège une forêt basse mais dense typique de la péninsule du Yucatán. Il permet à une des plus belles populations de Jaguars de survivre sereinement (environ 500 individus) ainsi que d’autres animaux prestigieux. La rencontre avec une de ces espèces menacées est relatée et illustrée dans une petite vidéo sur Flickr. Vous y verrez aussi la forêt et quelques images des fameuses ruines Mayas.

Parmi les oiseaux les plus importants que le parc accueille et préserve, on trouve l’extraordinaire Dindon ocellé. Vous trouverez une fiche complète qui le présente avec de nombreuses images ainsi qu’une vidéo, également sur Flickr.

Avec les Cabañas Chaac comme partenaire principal, un total de 4 fiches sponsorisées est désormais disponible. En plus du dindon, il s’agit de l’Ariane candide, du Viréo jaune-verdâtre et du Tyran tigré.

D’autres arrivent, en particulier le Toucan à carène, illustré plus haut. Suivez-nous sur nos réseaux sociaux pour être prévenus dès que la fiche est en ligne : FacebookTwitter ou Gettr.

Malgré les excursions et les fiches (publiées aussi en anglais puisque sponsorisées), les vidéos sur la conservation de la nature continuent. Cette fois-ci, il s’agit d’énergie : les éoliennes et les voitures électriques.

Les deux problèmes sont évidemment liés : est-ce que les éoliennes vont faire rouler des millions de voitures électriques ?

Vu l’élargissement des sujets, les vidéos vont désormais être groupées par thèmes dans des pages distinctes. Voici deux nouvelles pages ainsi créées pour l’occasion :

Une vidéo d’actualité un peu “hors-série” est également disponible et parle de la “révolte” des agriculteurs aux Pays-Bas et de l’agriculture, de la “transition écologique” de l’Union Européenne.

Il y a encore d’autres vidéos qui arrivent, pensez à vous abonner à ma chaîne Youtube ou me suivre sur Odysee si vous préférez. Toutes mes vidéos récentes y sont également et même plus. En effet, la seule vidéo que Youtube m’a censurée et a refusée de republier y est disponible. Elle s’intitule “La dictature nous menace-t-elle ? Comment rester libres ?” Vous pouvez la voir sur Odysee et aussi sur Crowdbunker ; entre ces deux plateformes alternatives, elle totalise 6000 vues, ce qui n’est donc finalement pas si mal. Publiée fin 2021, elle reste plus que jamais d’actualité.

À très bientôt !

Valéry Schollaert, Cabañas Chaak, Xpujil (Campeche), Mexique, 13 juillet 2022

Réservez sur booking.com