Formation Ornitho et protection des oiseaux

Avec une toute nouvelle leçon de la Formation Ornitho, le premier cycle est complet. Voici la liste des leçons disponibles sur Youtube et Odysee. Rappelons que toutes les pages ornithologiques du site sont regroupées ici.

Leçon 11 : Les colonies d’oiseaux – Vidéo sur YoutubeVidéo sur Odysee

Leçon 10 : La niche écologiqueVidéo sur YoutubeVidéo sur Odysee

Leçon 9 : La convergence évolutive – Vidéo sur YoutubeVidéo sur Odysee

Leçon 8 : Nourrir les oiseaux : période, insectes, maladies… et bien plus ! Youtube Odysee

Leçon 7 : Rôle des oiseaux (dans les écosystèmes)Vidéo sur YoutubeVidéo sur Odysee

Leçon 6 : Intelligence des oiseauxVidéo sur YoutubeVidéo sur Odysee

Leçon 5 : La migration des oiseauxVidéo sur YoutubeVidéo sur Odysee

Leçon 4 : Le chant des oiseaux – Vidéo sur YoutubeVidéo sur Odysee

Leçon 3 : Notion d’espèces et de taxonomieVidéo sur Youtube – Vidéo sur Odysee

Leçon 2 : Identification des oiseaux nageursVidéo sur YoutubeVidéo sur Odysee

Leçon 1 : Introduction à la méthode d’identificationVidéo sur YoutubeVidéo sur Odysee

Valéry Schollaert, San Cristobal de las Casas, Chiapas, Mexique, 14 août 2021

La bataille pour la vie dans la dernière ligne droite ?

La biosphère est dans un état critique et, avec les forêts qui brûlent presque partout dans le monde, nous approchons le point de non-retour si nous n’agissons pas très vite. Là, on parle de la disparition possible de presque tous les vertébrés, donc les oiseaux.

Pour avoir une chance pour sauver cette diversité que nous adorons, il faut ABSOLUMENT que tout le monde comprenne les informations contenues dans ma nouvelle vidéo. Pardonnez les erreurs techniques svp, notez qu’au fin fond du Mexique, je n’ai pas accès à toute la technologie nécessaire.

J’ai pu illustrer des pages sponsorisées par des petits établissements de République Dominicaine et du Mexique. Toutefois, mes publications ont été retardées par des soucis techniques, de voyage et le temps consacré aux vidéos. En plus de plusieurs vidéos récentes sur la crise, j’ai aussi des nouveaux cours ornithos. Voici les deux derniers.

Les pages espèces quotidiennes, y compris celles sponsorisées en français, sont toutefois à jour et vous pouvez les retrouver ici.

Rappelons que TOUTES LES PAGES ORNITHOLOGIQUE SONT DISPONIBLES ICI.

Bandeau : Héron coiffé

Bonne rentrée à toutes et tous !

Valéry Schollaert, San Cristobal de las Casas, Chiapas, Mexique, 27 août 2021

Grandes photos, fiches d’oiseaux endémiques mexicains et… le monde d’après-Covid !

Depuis l’année passée, je suis à la recherche de pays où je peux sortir dans la nature et prendre des photos librement. Je suis au Mexique depuis novembre 2020 (voyez le déroulement de l’année 2020 qui fut excellente dans ma vidéo de Noël passé). Les Philippines où j’avais trouvé un travail intéressant (à Bangkong Kahoy) sont toujours fermées et il faudra envisager une alternative, peut-être au Mexique. Une possibilité serait de travailler avec Carlos Salinas qui a une grande propriété dans le sud-ouest du Mexique. Il s’agit d’un hôtel dont les chambres sont des petits chalets dans la forêt. On y rencontre notamment un endémique très rare, le Colibri d’Oaxaca, Oaxaca étant le nom de l’état mexicain où est installé le Rincón del Cielo ; ce colibri n’existe nulle part ailleurs. Ci-contre ou ci-dessus selon votre écran, un mâle de ce colibri qui butine dans une fleur de bananier, à 200 mètres de chez Carlos ; il m’a fallu 14 jours pour enfin le rencontrer. Voici la page Facebook du Rincón del Cielo ; j’en parle aussi (de l’hôtel et du colibri, notamment d’idées pour mieux le connaître et le protéger) dans ma dernière vidéo que voici.

Dans cette vidéo, je parle aussi des deux endémiques de Cozumel, une petite île mexicaine. Les fiches sont désormais prêtes et les voici : Viréo de CozumelÉmeraude de Cozumel. Il y a bien d’autres endémiques mexicains que je montre dans mes fiches quotidiennes de 2021. Ce sont d’ailleurs trois de ces endémiques que vous avez choisies via le groupe Facebook Forum Formation Ornitho, comme vos espèces préférées de janvier, février et mars, ces trois espèces illustrant désormais la liste des espèces de 2021.

Lorsque j’ai des photos de qualité maximale pour mon appareil, c’est une nouveauté, je les publie aussi sur Flickr. Dans ce cas, j’ajoute un aperçu de la photo dans la page de l’espèce concernée, ci-dessous la Paruline rouge, avec un lien direct vers la photo en grand format.

Cliquez sur la photo pour la voir en très grand sur Flickr

Vous êtes donc invités à découvrir la quinzaine de grandes photos déjà en ligne. Cliquez sur l’image ci-dessous pour ouvrir le compte Flicker. Choisissez une photo et parcourez l’album avec les flèches.

Le voyage peut continuer malgré tout grâce à votre aide, en particulier celle des membres du groupe Formation Ornitho et celle de ma maman qui me soutient depuis tant d’années ; votre participation est importante, jusqu’ici surtout par virement bancaire mais j’ai ouvert une page Tipeee pour offrir une alternative ; l’utilisation de Paypal est une troisième possibilité (contactez-moi).

Il est toutefois difficile de prévoir la suite sur du plus long terme. La situation de “crise” est devenue plus instable que jamais. Beaucoup de gens souffrent des mesures liberticides (prétendument) liées au Covid et réclament leur levée. J’ai fait une vidéo, en novembre passé, pour expliquer les véritables raisons de ces mesures et vous êtes très nombreux à avoir apprécié (plus de 400 “likes” pour 14000 vues à ce jour) cette publication. Continuez à la partager, car beaucoup de gens ne voient pas encore ce qui se passe.

Il faut maintenant décider du monde d’après-Covid que vous souhaitez et se rassembler pour le mettre en place, contre la volonté du pouvoir en place. Je parle de tout ça dans une vidéo plus récente.

Gardons espoir et apprécions comment la nature parvient à survivre, pour l’instant, malgré tout ce que l’humain lui fait subir.

La grande photo “bannière”, tout en haut, illustre un mâle du Zéna à tête rayée, la sous-espèce endémique de Cozumel (Spindalis zena benedicti). C’est le premier Spindalidae que je rencontre ; espérons que ce ne sera pas le dernier ! Si la destination dont je parle dans ma dernière vidéo (celle sur les endémiques) se confirme, c’est en bon chemin, alors je devrais pouvoir en rencontrer un autre et peut-être envisager des fiches…

Je vous tiendrai au courant, comme d’habitude, via Twitter, Facebook et avec de nouvelles vidéos Youtube.

Valéry Schollaert, 19 avril 2021, Mérida (Yucatán), Mexique

Nouvelle Formation Ornitho sur les limicoles

Profitez de cette nouvelle formation gratuitement en direct, avec des corrections personnalisées à vos réponses aux exercices. La participation est très simple. Écoutez la vidéo ci-dessous.

Ensuite, lisez la leçon théorique ici et répondez aux exercices ici.

Un autre sujet qui peut vous intéresser, également traité dans une vidéo est la nourriture pour les oiseaux. Quand et que donner ?

Enfin, pour une fois, faisons un peu de philosophie. Après la leçon de la Formation Ornitho sur le rôle des oiseaux dans les écosystèmes, on se pose la question du rôle de la vie dans l’univers et quel apport pourrait être celui de l’être humain dans les écosystèmes s’il se décidait à les respecter au lieu de les détruire ?

Profitez des fiches quotidiennes sur les oiseaux en cliquant ici, et découvrez toutes les publications ornithologiques ici.

Valéry Schollaert, Çaykara, Turquie, le 15 octobre 2020

Trois vidéos qui font le point au jour #1000

Le 26 septembre, notre liste d’oiseaux de l’Encyclopédie Holistique a atteint le total symbolique de 1000 espèces. À cette occasion, une longue vidéo en trois parties a été publiée. La première partie explique comment utiliser au mieux la liste et le site en général, notamment via la page “toutes nos pages ornithos en un clic“.

Le deuxième partie discute de la philosophie du projet et du mot “holistique”.

La troisième parle des projets et suggère à toutes les bonnes volontés de venir nous donner un coup de main.

L’espèce #1000 :  Paruline à gorge orangée 

Communiquez avec nous facilement sur Facebook !

ForumFormationOrnitho
ForumEconaturalistes

Valéry Schollaert, Trabzon, Turquie, le 29 septembre 2020

Véganisme, j-20, “nouvelle normalité”

Depuis longtemps, je tente de sensibiliser au respect des animaux et au véganisme. Voici enfin une vidéo qui résume toutes les raisons de se passer de l’exploitation animale.

La Formation Ornitho continue avec une leçon sur le rôle des oiseaux dans les écosystèmes.


La formation néophyte 2020 est terminée ; 10 leçons d’identification que vous pouvez retrouver ici.

leçon 1leçon 2leçon 3leçon 4leçon 5leçon 6leçon 7leçon 8,  leçon 9, leçon 10

Si j’avais demandé de l’aide pour un nouvel ordinateur, c’est surtout pour pouvoir continuer la publication de vidéos. Voilà, j’assume avec encore une nouvelle publication, concernant la chasse.

Dans trois petites semaines, le 26 septembre, nous arriverons donc aux 1000 espèces. Les fiches de 2020 sont bien à jour et plusieurs fiches récentes sont prises de Turquie où je suis en ce moment. En voici quelques-unes dont la Guifette leucoptère illustrée plus haut : Goéland d’Arménie, Rousserolle isabelle,  Rousserolle turdoïde,  Pie-grièche à poitrine rose,  Sittelle de Neumayer et  Faucon hobereau, ce dernier ayant été choisi comme espèce préférée d’août et cette photo, prise récemment en Turquie, a donc été ajoutée comme “saut de mois”.


L’agenda a été totalement bouleversé avec la crise du Covid 19 dont je parle dans cet article et j’ai atterri en Turquie principalement faute d’alternative, vu que presque tous les pays d’Asie sont fermés au tourisme. J’ignore encore totalement où je pourrai aller à l’expiration de mon permis de séjour au pays de Mustafa Kemal. Le monde a changé et il n’y a pas de retour en arrière possible. Ce sera le sujet d’une prochaine vidéo ; dans tous les cas, il faudra adapter nos vies, et le projet d’encyclopédie, selon les possibilités dans cette “nouvelle normalité” (ou “new normal“), expression qui apparaît de plus en plus dans divers pays du monde dont les deux derniers que j’ai fréquenté, Indonésie et Turquie.

La prochaine mise à jour de cette page d’accueil aura lieu le 26 septembre pour la 1000ème espèce. L’occasion de faire une mise au point sur la suite des événements selon l’actualité…

Bonne rentrée pour celles et ceux que ça concerne !

Valéry Schollaert, Van, Turquie, 6 septembre 2020

J – 100 : on arrive à 1000 espèces, et après ?

Nouveau : page avec les liens directs vers
nos nombreuses publications ornithos !

Lancée le 1er janvier 2018, l’idée de montrer une espèce par jour pour garder ce site internet très actif, tout en proposant des articles, des formations, des projets de protection et des activités de terrain semblait irréalisable et peu y croyaient. C’était une initiative personnelle mise en place sans aide et sans moyen matériel ou financier. Pourtant, dans 100 jours, au 26 septembre, nous arriverons à 1000 espèces. Il y a eu des ratés au début, mais maintenant tout est en rythme et ce cap “psychologique” des 1000 sera l’occasion d’organiser un petit événement et de réorganiser la suite avec encore plus d’efficacité. Nous avons maintenant le recul pour bien visualiser les points forts et les points faibles du projet, qui est désormais pris au sérieux par un public grandissant qui nous soutient. Durant ces 100 jours, nous allons…

Autour gabar, Botswana – voir sa fiche “partielle”
  • Effacer les “trous” de 2018 avec des pages “partielles” pour que la liste soit sans défaut lorsque nous atteindrons les 1000. Exemple aujourd’hui avec l’Autour gabar mis à jour dans ce format “partiel”.
  • Agrandir notre équipe pour pouvoir proposer plus d’articles, de jeux, de formations, publier plus vite les pages familles, etc., comme cette formation débutant, en cours, qui fonctionne bien
  • Trouver des aides anglophones pour mieux développer le site en anglais qui balbutie encore
  • Rechercher des partenaires pour proposer plus d’activités de terrain en 2021
  • Mettre en place une structure officielle pour pouvoir proposer des services commerciaux. Rassurez-vous, tout ce que nous offrons restera gratuit, mais pour continuer encore les 27 ans manquants pour couvrir tous les oiseaux, il faut quelques moyens. Ceux-ci sont dégagés notamment grâce aux pages sponsorisées. Voyez des exemples récents et spectaculaires ici:

Drongo de FlorèsSiffleur fauveCorneille de FlorèsZostérops jaunâtrePic des Philippines

Le Cacatoès à huppe jaune a sa fiche publiée depuis peu – cliquez ici pour la voir

L’oiseau de ce 18 juin 2020, le Loriquet de Weber, illustre très bien le projet en cours. Nous avons le problème du moment de la publication : nous sommes encore sur le terrain à Florès d’où cet oiseau est endémique, de meilleures photos vont peut-être arriver… mais ce n’est pas certain ! Les photos, justement, sont “limites”, mais nous n’aurons pas de photos parfaites de tous les oiseaux rares et endémiques, nous devons l’admettre. Enfin, si de superbes photos arrivent, comment les valoriser ? Faut-il constamment mettre les pages à jour ?

Nous avons donc les trois cas de figure à Florès (au lodge Mbeliling où nous sommes “confinés”)

  • Minivet de Sumbawa : dès le jour de la publication, nous avons tout ce qu’il faut pour la page, et même une photo qui vaut plus qu’une simple publication en 1000 pixels de large sur écran – c’est la photo de couverture de cette page que vous pouvez voir en grand en cliquant ici
  • Loriquet de Weber, notre oiseau du jour, dont les photos sont en-dessous de nos objectifs quant à la qualité, mais vu que c’est un oiseau rare et endémique, nous devons nous en contenter pour le moment
  • Martin-chasseur étincelant : page publiée depuis des semaines et une photo de meilleure qualité obtenue très récemment – cliquez sur la vignette ci-dessous pour la voir en grand
Cliquez sur la photo pour voir le grand format

C’est tout pour le moment. Si tout ça vous donne envie de nous soutenir avec un peu de votre temps, vous pouvez lire ici plus de détails quant aux tâches que vous pourriez accomplir avec nous !

Valéry Schollaert, Écolodge Mbeliling, Florès, Indonésie, le 18 juin 2020

Formation Ornitho 2020 et Bangkong Kahoy – à découvrir !

Chlorophonia_cyanea_main_cali_colombie_male

Je constate une nette augmentation du trafic sur les vidéos Formation Ornitho, ce qui m’a décidé à lancer un module de formation niveau néophyte. Il y a une nette demande du grand public pour apprendre à reconnaître les oiseaux, et j’ai plusieurs retours de débutants estimant que la méthode “grandeur nature” est un peu trop complexe pour travailler seul, sans guide ni formateur. J’en dis un peu plus dans ma dernière vidéo.

Voici donc la LEÇON 1 de la FORMATION ORNITHO NEOPHYTE 2020. À partager aussi avec les plus jeunes car son niveau la rend accessible à tous.

Exercices_formation_ornitho_le1_2020_1_6

Grâce à mon séjour prolongé sur l’île de Florès, précisément à l’Écolodge Mbeliling que je vous présente ici, j’ai désormais plusieurs fiches sur des oiseaux endémiques rares et exclusifs, avec des petites découvertes scientifiques sympa. Pour lire ces fiches, voyez notre liste quotidienne qui présente plus de 800 espèces d’oiseaux.

Cet écolodge n’est pas le seul lieu où j’ai pu faire des observations exceptionnelles. Avant de m’y rendre, j’ai passé dix jours dans un écolodge des Philippines qui est bien plus avancé sur le plan de la conservation de la nature. Voyez notre nouvelle description détaillée de toutes les actions entreprises, de celles qui sont envisagées et comment je compte y participer. Je devais y passer le mois d’avril et probablement mai, mais la pandémie en a décidé autrement. Ce n’est que partie remise.

EcotourismBK00fr

Voici les liens vers les cinq endémiques philippins de Bangkong Kahoy qui ont déjà leur fiche.

 

 

D’autres arrivent, ne les manquez pas ! Elles sont annoncées via Facebook : sur le groupe Forum Formation Ornitho, sur Ornitho Passion et sur notre page bilingue. Elles sont également publiées sur Twitter (@ValrySchollaer1).

predateurs_proies_00J’ai déjà rédigé plus de 20 articles de fond liés à la conservation de la nature, des animaux, de la biodiversité, etc. Les derniers ont beaucoup de succès, et “boostent” les statistiques du site en plein essor. Si vous pensez comme moi que le contenu est important et que le message doit être diffusé, vous pouvez aider en partageant ces documents dans vos réseaux. Voici les liens directs des quatre derniers.

  1. L’élevage non-industriel est pire que l’industriel pour la biodiversité et le climat
  2. Le Covid 19 d’un point de vue naturaliste
  3. La présence d’un prédateur ne fait pas diminuer la densité de ses proies
  4. Agribashing : l’agriculture, faut-il la réformer ou la supprimer ?

Comme je l’explique dans la nouvelle vidéo, je ne peux pas faire de plan précis pour les prochaines semaines, au vu de la crise. Les oiseaux du jour continuent, les leçons “néophytes” seront au moins au nombre de 10 et, faute de nouvelles vidéos, je rédigerai certainement encore l’un ou l’autre article selon mon inspiration du moment…

Merci pour votre fidélité !

Valéry Schollaert, Écolodge Mbeliling, Florès, Indonésie, 14 mai 2020

Symposiachrus_sacerdotum_1fr_mbeliling_ecolodge_flores_indonesie_endemique

Des nouvelles de Florès… et de son aigle !

Alors que le monde est dans une situation compliquée, la mienne est provisoirement simple. Je suis sur Florès (Indonésie), dans un Écolodge, et je n’ai aucune autre mission que de photographier les oiseaux et partager les pages que je fais avec mes illustrations.

Je vous invite à découvrir le lodge ici ou en cliquant sur la photo.

00fr_mbeliling_ecolodge_flores_indonesia_fruitdove

ll y a déjà 5 fiches disponibles sur les oiseaux d’ici.

Symposiachrus_sacerdotum_main_mbeliling_ecolodge_flores_indonesie_endemiqueIl y a 5 espèces strictement endémiques de Florès. Le Monarque de Florès, illustré ci-dessus et qui a sa fiche publiée, le Petit-duc de Florès (je ne l’ai pas vu), le Coryllis de Wallace (vu en vol, pas de photo), le Loriquet de Weber (je l’ai en photo dans les jardins, j’espère pouvoir faire une page bientôt) et la Corneille de Florès (j’ai des photos plutôt décevantes pour l’instant, mais elle est souvent observée aux alentours, donc j’ai bon espoir…).

Il y a aussi pas mal d’autres spécialités, endémiques des petites îles de la Sonde mais pas seulement de Florès. L’une des plus prestigieuses est l’Aigle de Florès, malheureusement en danger critique d’extinction. Le rencontrer est évidemment un rêve pour tout ornithologue. Depuis ce matin, bien que les photos soient lointaines, c’est fait : un oiseau que j’estime 2cy (deuxième année calendaire), selon la forme de l’aile et l’état du plumage (on ne trouve pas de description détaillée du juvénile sur internet) a survolé le lodge vers 11h00 ce matin.

Nisaetus_floris_collage_mbeliling_mai_2020_indonesie_floresUne surprise de taille, après trois semaines et demie au lodge, je désespérais qu’il soit vraiment dans le coin. Je descendais simplement au coin de la rue pour chercher des bananes…

Je vous montre les photos par principe, comme “record shots”. Je suis loin de pouvoir en faire une page, mais cette observation permet d’en espérer d’autres… et souligne apparemment une nidification réussie en 2019.

En 2004, on estimait la population de Florès à 27 couples et Birdlife International place la population mondiale, comprenant plus de 20 couples récemment découverts sur Alor, entre 50 et 120 couples. Il semble qu’aucune zone actuellement protégée ne soit suffisamment grande pour assurer son avenir.

Je termine en rappelant que, dans mon blog précédent, je soulignais le rôle des élevages dans l’apparition de la pandémie. J’ai un peu creusé, et j’ai découvert pas mal de choses intéressantes que j’ai rassemblées dans un nouvel article que voici :

memevegetaliencovid19Pour rappel, tous les articles sont rassemblés sur cette page.

Bonne chance à toutes et tous dans la situation actuelle nous touchant chacun de nous de près ou de loin, et à bientôt.

Valéry Schollaert, Écolodge Mbeliling, Florès, Indonésie, 6 mai 2020

 

Nos prévisions se réalisent, comment allons-nous passer au-delà ?

Phoenicurus_bicolor_main1En septembre passé, je vous annonçais que l’effondrement du vivant allait se révéler bientôt, commençant par un crash économique en 2020. Le Covid19 permettra aux élites de faire croire que c’est ce virus qui est en responsable, mais je ne crois pas que les gens seront dupes longtemps. Revoir la vidéo ici.

Pour le début de 2020, avec mes vœux, que vous pouvez revoir ici (qui sont largement d’actualité puisque j’y parle de santé), je précisais que si nos projets allaient bien, “les années ’20” s’annonçaient difficiles.

La pandémie me donne raison, mais je relativise son impact dans cette vidéo plus récente qui rencontre un grand succès.

Bien sur, la situation m’affecte et cela a un impact sur mes projets. Pour ne pas écrire de longs détails ici, je vous renvoie encore vers des vidéos, les deux plus récentes de ma chaîne  : Comment suis-je affecté par le Coronavirus ? et Information sur ma situation personnelle durant la crise.

Avec cette crise, le public commence à ouvrir les yeux sur l’impact de la consommation de viande et des élevages. Il semble acquis pour la grande majorité qu’une telle pandémie n’aurait pas existé dans un monde végétalien. La déforestation (largement liée à l’élevage), la consommation de produits animaux (qui affaiblit l’immunité) et les marchés d’animaux pour la consommation constituent le cocktail à l’origine de cette pandémie (annoncée) et, sans changement de mode de vie, d’autres suivront. Ce sera l’objet du prochain article ; rejoignez-nous sur le groupe Éconaturalistes pour ne rater aucune publication sur ces sujets.

Cette ouverture d’esprit sur les problèmes explique sans doute le succès de mon dernier article : L’élevage non-industriel est pire que l’industriel pour la biodiversité et le climat. En effet, cette page a été lue quatre fois plus depuis sa publication, récente, que les meilleures fiches ornithologiques de l’année !

Ces dernières réussissent pourtant bien :  le site continue à progresser chaque mois et vous pouvez retrouver toutes les fiches (il n’en manque aucune) sur notre liste de 2020.

Valéry Schollaert, Labuan Bajo, Flores, Indonésie, 31 mars 2020

Aethopyga_jefferyi_main1