Colibri de Mitchell – Calliphlox mitchellii

Espèce vedette – Page simple (partielle) – Disponible pour sponsoring
Famille des Trochilidae (colibris) –  Purple-throated Woodstar in English
Première publication : 15 janvier 2020 – Dernière mise à jour : 14 février 2022

Calliphlox_mitchellii_main.jpgCe minuscule colibri (3 grammes) n’existe que depuis le Darién (extrême est du Panama) via la Colombie (partie occidentale des Andes) jusque dans le sud-ouest de l’Équateur. Il vit dans les forêts humides jusqu’à 2400 mètres d’altitude ; sous les 1000 mètres, il est rare mais présent, parfois jusqu’au niveau de la mer.

Cliquez ici pour voir une carte de répartition plus détaillée

Comme pour la plupart des colibris dont la biologie n’a pas été étudiée dans les détails, on sait qu’il consomme du nectar et des insectes volants, que c’est la femelle qui couve les deux œufs et que son nid est fait de diverses fibres végétales fixées avec de la toile d’araignée. Le nid est minuscule ; il est posé sur le dessus d’une branche à une dizaine de mètres de haut. L’incubation dure entre 15 et 17 jours ; il n’y a pas d’autres informations publiées sur le déroulement de la reproduction.

 Taxonomie

Espèce monotypique bien distincte qui a été l’objet d’une attention récente qui pourrait impliquer un changement taxonomique majeur. En effet, la tendance semble être de retirer cette espèce ainsi que le Colibri magenta (du Panama et du Costa Rica) du genre Calliphlox (qui reste alors avec une seule espèce, le Colibri améthyste) et les placer dans le genre Philodice.

Colibri de Mitchell, Cali, Colombie, novembre 2010
Le mâle adulte montre, sous certains angles, une gorge pourpre-violet bordée par un large collier blanc, ce qui permet de l’identifier facilement dans son aire de répartition assez réduite. La queue assez longue est souvent relevée lorsqu’il s’approche d’une fleur ou d’une mangeoire.
Colibri de Mitchell, Cali, Colombie, novembre 2010
Voici un oiseau “type femelle” mais qui est, en réalité, un mâle ! Un point commun superficiel des colibris et des souimangas est que, selon les espèces, les mâles en mue, internuptiaux et/ou immatures ressemblent aux femelles mais présentent un menton noir.
Colibri de Mitchell, Mindo, Équateur, août 2007
Sans grande surprise pour un oiseau aussi localisé, il est monotypique et les individus d’Équateur ne diffèrent pas de ceux de Colombie.

[Espèce Nº745 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos, tableau et textes © Valéry Schollaert, Chantal Lac & Marinella Mejia 2020 – 2022

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

One thought on “Colibri de Mitchell – Calliphlox mitchellii

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s