Bergeronnette pie – Motacilla aguimp

Espèce de référence – publiée le 15 juillet 2018
Publication complètevoir la famille des Motacillidae (pipits, bergeronnettes, etc.)
En anglais: African Pied Wagtail in English

Motacilla_aguimp_main

Les bergeronnettes sont souvent très complexes quant à leur classification, aux variations géographiques et à l’hybridation. La Bergeronnette pie est toutefois une espèce aux contours bien délimités dont le comportement est bien connu. Elle nous servira donc d’espèce de référence principale pour le genre Motacilla.

Illustration de la méthode Formation Ornitho

Les bergeronnettes capturent principalement des invertébrés tout en marchant. Les proies sont le plus souvent trouvées au sol, sur la végétation à portée de bec ou même, plus occasionnellement, elles sont capturée au vol. Les bergeronnettes peuvent parfois voleter un instant sur place pour capturer une proie située sur une paroi ou à la surface de l’eau.

Le nid est construit sur un support naturel ou artificiel, c’est un oiseau capable de beaucoup d’imagination pour installer son nid. La construction elle-même est assez peu structurée, en lien avec le besoin d’un support solide. Les deux parents couvent les 4-5 œufs (exceptionnellement 7) mais la femelle y passe plus de temps, notamment toute la nuit.  Il y a environ deux semaines d’incubation, deux semaines au nid pour les oisillons et encore deux semaines de dépendance aux parents pour la nourriture.

C’est un oiseau principalement sédentaire qui forme des groupes internuptiaux très sociaux, passant la nuit en dortoir et la journée à se nourrir ensemble, souvent non loin de l’eau ou de milieux humides.

Motacilla_aguimp_8fr

Taxonomie et sous-espèces

Deux sous-espèces sont décrites, la nominale étant limitée au sud de la Namibie, au centre et au sud de l’Afrique du Sud ainsi qu’au Lesotho. Dans le reste de l’Afrique, de la Sénégambie au sud de l’Égypte jusqu’au sud de l’Angola et à la côte orientale de l’Afrique du Sud, on trouve M. a. vidua qui est blanche sur les flancs (flancs gris chez la nominale) et présente une bande pectorale plus étroite. Tous les oiseaux illustrés sur cette page sont des M. a. vidua.

La taxonomie des bergeronnettes est complexe et discutée. Traditionnellement, la Bergeronnette pie est considérée comme sœur de la Bergeronnette grise, mais des affinités plus étonnantes avec les B. des ruisseaux, printanière et citrine ont été suggérées par une étude génétique récente. D’autres informations seront sans aucun doute publiées à l’avenir.

Motacilla_aguimp_7fr.jpg
Motacilla_aguimp_2fr
Motacilla_aguimp_3
Motacilla_aguimp_4fr
Motacilla_aguimp_5fr
Motacilla_aguimp_6fr

[Espèce Nº196 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018 – 2019

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

One thought on “Bergeronnette pie – Motacilla aguimp

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s