Troglodyte à ventre blanc – Uropsila leucogastra

Espèce commune – Page simple (partielle) – Disponible pour sponsoring
Famille des Troglodytidae (troglodytes) – White-bellied Wren in English
Première publication : 09 octobre 2021 – Dernière mise à jour : 09 octobre 2021

Ce troglodyte plutôt petit vit dans les plaines tropicales et subtropicales de l’Amérique centrale, surtout dans l’est du Mexique ; dans ce pays, une population existe aussi dans une partie de la bande côtière du Pacifique. Ailleurs, il n’est répandu qu’au Belize ; il se rencontre bien plus localement dans le nord du Guatemala et dans le nord du Honduras. Il vit dans les forêts humides comme plus sèches et même les boisements semi-arides peuvent lui convenir.

Cliquez ici pour voir une carte de répartition plus détaillée

Il ne mange que des arthropodes qu’il capture dans les branches, sur les troncs, au sol et sur les toiles d’araignées. Son nid est une belle structure ovale avec un couloir d’entrée, subtilement tissée d’herbe douce et décorée de mousses, lichens, coquilles d’œufs d’araignées et divers autres matériaux selon l’imagination de l’architecte.

Des structures moins complexes ont aussi été trouvées, il s’agit peut-être simplement d’abris pour la nuit. Les détails sont mal connus. Hormis la couvée qui totalise quatre œufs, aucune information n’est disponible sur le déroulement de la reproduction.

Taxonomie et sous-espèces

Malgré sa ressemblance avec les petits troglodytes de l’Holarctique comme le Troglodyte mignon, et avec le Troglodyte familier (sympatrique), cet oiseau est seul dans son genre et n’est pas apparenté aux Troglodytes. Ses affinités ne font pas consensus à ce stade, mais John Boyd le place comme basal du genre Thryophilus.

L’oiseau étant sédentaire, le brassage génétique est limité et les variations géographiques relativement nombreuses pour un oiseau si peu répandu. C’est ainsi que sept sous-espèces sont décrites et les différences entre elles sont classiques : brun plus ou moins roux dessus, blanchâtre plus ou moins intense dessous, barres à la queue et aux sous-caudales plus ou moins marquées, etc.

Troglodyte à ventre blanc, Bacalar (Quintana Roo), Mexique, août 2021
Ce juvénile fait partie d’une petite famille en affaire avec la sortie très récente des jeunes du nid. C’est ainsi que les photos ci-dessus ont pu être prises. Sans ce coup de chance, les photos sont souvent difficiles, car l’oiseau est petit, furtif et nerveux.
Troglodyte à ventre blanc, Bacalar (Quintana Roo), Mexique, août 2021
Voici une image qui illustre la réalité des observations de cet oiseau des sous-bois denses. Avec les lores pâles et la queue très courte, son identification ne pose cependant aucun problème.
Objectifs recherchés pour une page complète :
Images d’une autre sous-espèce ; sponsoring

[Espèce Nº1378 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos, tableau et textes © Valéry Schollaert & Marinella Mejia 2021

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

4 thoughts on “Troglodyte à ventre blanc – Uropsila leucogastra

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s